Journée portes ouvertes à Autonhommie | 25 juin 2014 | Article par Jean Cazes

Richard Cloutier (président du conseil d'administration), Denis Dubé (coordonnateur), François-Olivier Bernard (directeur général) et Claude Côté (travailleur social). 12 juin 2014.

Crédit photo: Jean Cazes

Journée portes ouvertes à Autonhommie

Dans le cadre de son 30e anniversaire, Autonhommie avait organisé deux visites s’adressant aux clients, partenaires, bénévoles et à la population locale.

En préambule de la seconde visite de la Journée portes ouvertes du 12 juin dernier, le directeur général d'AutonhommieFrançois-Olivier Bernard, a tenu à remercier les nombreux donateurs et partenaires qui soutiennent Autonhommie - dont les Caisses Desjardins et les différents paliers gouvernementaux - et qui ont participé financièrement, l’an dernier, au réaménagement de ses locaux de la 3e Avenue, dans Limoilou.

Richard Cloutier, psychologue et président, a ensuite mis en contexte, pour la quinzaine de personnes présentes, les besoins en santé et en services sociaux des « hommes en difficulté », clientèle cible composée pour le tiers de cas de séparation : « Il n’y a pas une semaine qui se passe sans qu’un protagoniste de sexe masculin ne vive une dérive associée à la rupture conjugale », a rappelé M. Cloutier, citant des exemples tirés de l’actualité et soulignant du même coup le taux de suicide élevé dans ce groupe.

« Au départ, les hommes en difficulté ne sont pas des tueurs potentiels: ils ont besoin d’être prévenus de leur dérive, et leurs proches aussi ! […] Autonhommie possède une expertise professionnelle que je qualifierais d’unique et qui mérite d’être présentée; on a des choix cliniques d’intervenir auprès d’eux avec les principes de respect et de non-jugement, les ingrédients nécessaires pour apprivoiser ces hommes qui, en fait, ne consultent pas beaucoup, et qui attendent souvent que la roue bloque pour déclarer leurs besoins d’aide. »

Visite et questions d’un public intéressé

Les invités ont pu découvrir notamment le local du Service d’accueil et d’orientation (SAO), « feutré, propice à un climat de confiance et de confidences », comme l’a expliqué Denis Dubé, le coordonnateur des activités. Aussi la «salle bleue» du deuxième étage, utilisée pour les groupes ouverts, en particulier ceux du groupe Gestion des situations difficiles. De même que l’impressionnante salle de musculation et de conditionnement physique au sous-sol, en complémentarité des services courants de l’organisme.

La rencontre s’est terminée par une longue période de questions d’un public visiblement ravi par l’activité. Toujours aussi volubile, le président a entre autres souligné le temps de rapidité d’intervention auprès des quelque 200 hommes de la région 03 qui utilisent annuellement les ressources d’Autonhommie (excluant les nouveaux points de service dans Charlevoix et Portneuf).

Publicité

Outre les trois permanents de l’organisme, 15 intervenants offrent leur expertise à l’acte, à un tarif très bas, a rappelé Richard Cloutier : « Par exemple, pour 10 rencontres, on suggère 250$ que les gars peuvent honorer en fonction de leurs moyens, ce qu’ils font le plus souvent » Une Journée portes ouvertes très instructive qui a assurément comblé les visiteurs en quête de renseignements sur cet organisme de Limoilou en perpétuel développement !

Autonhommie
1575, 3e Avenue
418 648-6480

À lire aussi : L'aide aux hommes efficace mais insuffisante, estime Autonhommie.