Première mondiale de Limoilou le film

Limoilou le film a été présenté au cabaret du Capitole en grande première mondiale dans le cadre du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), le 19 septembre dernier. Véritable hymne au quartier et à sa faune qui l'habite, l'œuvre en noir et blanc de Edgar Fritz (ci-dessous) a été accueillie dans un mélange de fébrilité et de fierté par un public qui entendait à rire.Histoires d'amour sur fond de pizza, d'alcool et de jams, Limoilou le film se présente comme un instantané de la génération Y à travers les personnages d'Oli et de Grondin. Se complaisant dans les plaisirs hédonistes, nos deux trentenaires veulent s'inscrire à un concours de musique. Mais sur leur chemin se dresseront un groupe de méchants hipsters, une peine d'amour, de la jalousie, un bap trip, un éclopé, un superhéros et de la neige, qui ne leur rendront pas la vie facile. Heureusement que Sam Murdock viendra à leur rescousse.Oeuvre qui ne se prend pas au sérieux – et, dans le genre, c'est réussi –, Limoilou le film donne lieu à bien des rires, dont la quantité sera directement proportionnelle à votre degré d'appartenance au quartier. Principal acteur du long-métrage, Limoilou est donnée à voir dans toute son authenticité grâce, notamment, au travail des frères Seaborn à la direction photo.On cherchera à y reconnaître des lieux et des visages connus, au risque de se laisser distraire des dialogues qui ne manquent pourtant pas de répartie. Au total, une cinquantaine de personnages et de décors ont participé au tournage l'hiver dernier, dans un grand élan de communauté et de générosité.À ceux qui auraient manqué la projection du FCVQ, rassurez-vous: Limoilou le film sera présenté au Triplex suspendu ce vendredi, 26 septembre, à 20h. En grande première locale.[ À lire aussi: Limoilou le film ]