Programme triennal d’immobilisations: plusieurs annonces de projets pour Limoilou

Secteur Vieux LimoilouLa Ville de Québec a présenté, ce lundi 8 décembre 2014, son programme triennal d’immobilisations (PTI) pour 2015, 2016 et 2017. Pour les trois prochaines années, le budget d’investissement a mis de côté 853,5 M$ pour le développement d’infrastructures socioculturelles et sportives, et 729,5 M$ pour le maintien des infrastructures existantes. Voici les projets qui ont retenu notre attention pour Limoilou.

La Caserne des tout-petits

La Caserne des tout-petits, tel que présenté par 1-2-3 Go! Limoilou en 2012.Une bonne nouvelle pour l’Initiative 1-2-3 Go! Limoilou: la Ville de Québec a prévu 1,5 M$ (300 000$ en 2015 et 1,2 M$ en 2016) pour le projet de Caserne des tout-petits, «dans une perspective de développement social, pour contribuer à la mobilisation de partenaires pour mettre en place un lieu phare d’intervention en périnatalité et auprès des 0-3 ans et ainsi mieux répondre aux besoins des enfants et de leur famille dans un secteur vulnérable de Limoilou».Des budgets ont également été réservés pour l’aménagement d’espaces communautaires au Centre Mgr Marcoux (500 000$ en 2015), justifié par la relocalisation de certaines activités du lieu. Un budget de 1 M$ est également au programme, en 2017, pour la réalisation d’une étude afin de bien estimer les coûts de réalisation du Centre communautaire et culturel d’Estimauville.

Développement du secteur d’Expocité

Au budget prévu pour l’amphithéâtre (avec 154 M$ au PTI) s’ajoutera un 6,5 M$ pour l’aménagement d’une nouvelle place publique sur le site d’ExpoCité, ainsi que des bornes de recharge pour véhicules électriques et des modules de signalisation électroniques aux principales entrées du site.Sera également installée, pour 2,25 M$, une passerelle piétonnière entre le site d’ExpoCité et la rue Soumande. La rue Soumande, pour sa part, sera élargie au fil de 2015, avec un budget prévu de 900 000$. Un lien piéton y sera aménagé, de manière à rendre plus aisé le transit à pied entre Limoilou et Place Fleur-de-Lys.

Une place publique et des ruelles aménagées dans le Vieux-Limoilou

L’nouvel-anaménagement d’une place publique à l’intersection du chemin de la Canardière et de la 3e Avenue, incluant l’ajout de mobilier urbain sur la 3e Avenue, est prévu dès 2015. Parmi les arguments invoqués, on parle de «vitalité commerciale à encourager par des aménagements urbains de qualité». Un budget de 100 000$ servira notamment à engager des professionnels pour l’amorce du projet et la réalisation de plans et devis.À noter également, 60 000$ par année sont prévus pour le Programme d’aménagement des ruelles dans l’arrondissement La Cité-Limoilou, programme qui touche tout particulièrement le secteur du Vieux-Limoilou.

Une passerelle piétonnière pour Pointe-aux-lièvres

La Ville travaillera au développement d’une passerelle piétonnière au-dessus de la rivière Saint-Charles, entre Limoilou et Pointe-aux-Lièvres. Les 300 000$ au PTI serviront à combler les honoraires professionnels en architecture et en ingénierie pour la création d’un concept, la préparation des plans et devis et l’évaluation des coûts liés à cette installation. D’ailleurs, puisqu’il est question de Pointe-aux-Lièvres, ajoutons que 331 000$ sont prévus pour l’enfouissement des fils dans le secteur, en 2015.

Réaménagement du Domaine Maizerets

Source : Société du domaine MaizeretsL’un des principaux projets, en matière de parcs, est l’aménagement du Domaine Maizerets, dont la phase 1 est prévue pour 2015 avec un budget de 942 000$. L’ajout de jeux d’eau, entre autres, permettra à ce projet de «se démarquer par son originalité et son intégration du milieu, un peu à l’image du parc de rouli-roulant au parc Victoria».À noter également, des budgets sont prévus pour aménager le parc du Mont-Thabor (125 000$ en 2015) et pour certains travaux d’immobilisations à la Baie de Beauport, puisque la Ville de Québec a renouvelé son entente de gestion avec l’Administration portuaire de Québec.

Écoquartiers et incinérateur

Un budget de 7,11 M$ permettra de poursuivre la mise en œuvre déjà amorcée de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. Du côté d’Estimauville, on prévoit 10,93 M$ au fil des trois prochaines années. Cela, évidemment, sans compter les dépenses déjà lancées au précédent PTI, et celles qui viendront après 2017.L'incinérateur de Québec. Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve.Enfin, deux enveloppes – 2 M$ et 3,4 M$ – sont prévus pour la poursuite des travaux de modernisation à l’incinérateur et l’amélioration de «la qualité des rejets atmosphériques en monoxyde de carbone». Des modifications sur les fours font notamment partie des actions envisagées. Avec, en prime, 15,6 M$ sur l’ensemble des années du PTI afin d’assurer la pérennité de l’installation.L’ensemble des dépenses inscrites au PTI 2015-2017 peut être trouvé sur le site Internet de la Ville de Québec.