Québec… je me souviens…

J’y ai déposé mes valises un vendredi 13 février 2006, 2 heures du matin, Chicoutimi, - 25°C. Un jour qui m’a porté chance.Native de la France, je venais au Québec pour seulement 4 mois… 8 années plus tard, je suis toujours là, je n’ai pas bougé. Ah si, un peu quand même! Après 2 ans et demi à Chicoutimi, je débarque dans la ville de Québec : 1 an dans Saint-Sacrement, 6 mois dans Saint-Roch, 2 ans dans Saint-Jean-Baptiste, 1 an dans Saint-Sauveur, 1 an dans Montcalm. Il ne me restait plus qu’à découvrir Limoilou…C’est aujourd’hui grâce à L’ATI de Limoilou, un programme de lutte à la pauvreté et à l'exclusion sociale pour lequel je travaille, que je plonge à la découverte de ce riche quartier. On m’a demandé ce que représentait pour moi Limoilou. La première chose qui m’est venu spontanément à l’esprit, c’est la diversité. Pour moi, Limoilou est synonyme de melting-pot, de mixité, de richesse et d’effervescence.Ce que j’aime? L’humain et ses histoires de vie. Je ne me lasse pas d’écouter les gens me raconter leurs histoires. Je m’émerveille sur les anecdotes qui tracent les chemins de vie et façonnent les existences. Après des études en psychologie qui m’ont amenée au Québec, j’ai étudié en service social puis en relations industrielles, où j’ai été sensibilisée au parcours des immigrants au Québec. J’ai consacré mon mémoire de maîtrise à étudier les trajectoires de vie d’immigrants qualifiés qui viennent s’installer au Québec et pour qui la réalité ne correspond pas toujours aux attentes initiales. J’ai cherché à comprendre le rôle de l’information diffusée par le gouvernement dans les pays d’origine dans la construction des attentes et comment cela influence les stratégies d’intégration une fois en terre d’accueil. Un sujet qui m’a vivement animée!

L’ATI de Limoilou

L'Approche Territoriale Intégrée (ATI) est un espace commun de réflexion qui réunit les différents acteurs du milieu impliqués et engagés à Limoilou (citoyens, intervenants, entrepreneurs, élus). L’ATI permet l’expression de personnes motivées pour faire avancer les choses, lutter contre la pauvreté et favoriser le développement social du quartier. L’ATI a déjà mis en place plusieurs projets via 4 chantiers : l’immigration, l’éducation, le logement et la sécurité alimentaire.Ma mission à travers ce blogue, au cours des prochaines semaines, sera de transmettre la richesse de la mixité sociale et économique qui compose Limoilou via une série de portraits de citoyens et d’intervenants tout en présentant quelques projets novateurs de l’ATI.