Quel avenir pour le compostage communautaire à Québec ?

Source : Le Québec Express, Isabelle Le Maléfan, 9 janvier 2014 Craque-Bitume s'inquiète du devenir de ses activités de compostage communautaire. Alors que la Ville de Québec a diminué de moitié son aide financière en trois ans, l'organisme peine à trouver d'autres sources de financement.Dès ces débuts en 2003, la population s'est investie dans ce projet de compostage communautaire. Chapeautée par l'organisme Craque-Bitume, cette idée connaît un véritable succès avec actuellement huit sites bien implantés dans les quartiers Saint-Roch, Saint-Sauveur et Limoilou. (...)La Ville de Québec justifie cette réduction par la mise en place de son projet d'usine de biométhanisation. (...)Malgré ces incertitudes qu'à l'avenir du compostage communautaire, les membres de Craque-Bitume continuent de garder espoir.Depuis l'arrêt, en janvier 2013 par la Ville de son projet-pilote de collecte de restes de table auprès de 3 800 résidences de Limoilou, Craque-Bitume constate que la demande pour le compostage communautaire augmente dans ce secteur. Afin de répondre à cette demande, l'organisme souhaiterait ouvrir d'autres sites comme à Maizerets, par exemple et agrandir des sites existants comme celui de l'École de cirque de Québec. (...)Neuf sites de compostage communautaire- Limoilou : les sites de compostage sont situés au parc Ferland, à l'École de cirque de Québec et au parc Cartier-Brébeuf.- Saint-Sauveur : les bacs de compostage communautaire sont à l' église Saint-Malo, au Patro Laval et à l'église Sacré-Cœur.- Saint-Roch : les sites de compostage se trouvent à l'îlot fleuri et à l'église de Notre-Dame-de-Jacques-Cartier.- Haute-Ville : le compostage communautaire se déroule au parc Richelieu.[ Lire la suite (vidéo). À lire aussi : Sept idées pour Limoilou (3) – Le compostage communautaire. ]

Publicité