Revengeance 2014: la duchesse de Limoilou entre en scène

Photos : Courtoisie
La Revengeance des duchesses est de retour pour une 5e édition et, avec elle, huit nouvelles duchesses qui représenteront huit secteurs de la ville de Québec. MonLimoilou.com a été à la rencontre de celle qui représentera le quartier Limoilou, plus particulièrement le Vieux-Limoilou : Sophie Martineau, alias « Sophie-Lou », que l'on pourra aussi découvrir lors du lancement de l'événement au Cercle ce soir dès 17 h.Dans la vie de tous les jours, Sophie est traductrice. Elle aime jouer avec les mots, les sonorités. Les explorer, les comprendre. Ceux qui ont fréquenté sa page Facebook au fil des dernières semaines l’auront d’ailleurs remarqué : elle s’y présente comme « duchesse limoilienne ».

Je suis au courant que le vrai gentilé, c’est limoulois, mais j’aime ça changer des mots… Je fais toujours un peu ça sans m’en rendre compte dans ma vie… C’est juste sorti tout seul. Aussi, j’ai toujours trouvé ça bizarre, limoulois, parce que l’avant-dernière syllabe est changée, juste pour des raisons phonétiques… Ça m’a toujours un peu étonné que ce soit le terme qui ait été retenu, comme gentilé. J’ai essayé d’en inventer un autre, qui marcherait aussi… » Un peu dans l’esprit de la « revengeance », d’une façon. « Après tout, ça aussi, c’est un mot qui n’existe pas! », ajoute-t-elle.

Après avoir suivi le concours au fil des éditions, depuis les touts débuts de l’initiative, elle a choisi de se lancer.

Je me demandais si je serais bonne et j’ai eu envie d’essayer… Ce n’est pas l’idée d’être duchesse qui m’a attiré, mais plutôt, de manière générale, le projet de la Revengeance. Les filles qui font ça, ce sont des filles avec qui je me voyais bien… Et il y a aussi tout l’aspect humoristique, irrévérencieux. Le projet de la Revengeance a fait évoluer les duchesses. De plus en plus, c’est devenu un projet féministe qui amène des femmes à s’exprimer sur leur milieu de vie. »

Et les duchesses du Carnaval? « C’est deux choses qui sont bien différentes et qui n’attirent pas les mêmes personnes », observe-t-elle. Le retour des « vraies » duchesses aura d’ailleurs donné plus de visibilité à l’initiative de la Revengeance, indique Sophie-Lou. « En fait, pour 2014, il y a eu deux fois plus de candidatures que les autres années! ».Et si la compétition n’est pas avec les duchesses du Carnaval, ne risque-t-elle pas alors d’être avec la duchesse de Lairet? Pour la première fois dans l’histoire de la Revengeance, Limoilou sera scindé en deux… « J’imagine que les gens qui habitent à Lairet vont appuyer leur duchesse… De mon côté, je ne suis pas dans un esprit de guerre. En fait : je la trouve cool, la duchesse de Lairet. » Le duché 2.0 de Limoilou s’étend donc, au Nord, jusqu’à la 18e rue. « Un duché qui, en un sens, est un espèce de petit village, dans lequel il y a tout ce qu’il faut! », indique Sophie Martineau, listant les nombreux commerces de la 3e Avenue et des environs.

Limoilou, c’est vraiment le quartier qui génère le plus fort sentiment d’appartenance! Je n’en reviens juste pas à quel point il y a des initiatives intéressantes dans le quartier… Ça se démarque! »

Publicité

Chacun sa vision

Celle qui a habité dans différentes zones du centre-ville depuis moult années déjà est arrivée à Limoilou il y a environ un an. Rapidement, elle s’est fait happer par le dynamisme du secteur, tout en continuant à le découvrir.

En fait, je suis un peu une newbie à Limoilou. Et clairement, c’est un quartier qui mérite qu’on ne le prenne pas à la légère! Il y a de l’histoire, il y a une identité forte… Et, dans un sens, un quartier, c’est aussi ce qu’on en fait : chacun en a sa vision, son appréciation… Moi, au fil de la Revengeance, ce que je veux partager, c’est ma vision de Limoilou. »

C’est d’ailleurs ce qu’elle compte faire, au fil du blogue qui constitue le cœur du projet. Elle envisage d’ailleurs fort positivement ce volet de l’événement :

J’ai toujours tripé sur la langue, les mots et tout ce qui va autour, la littérature. À l’Université Laval, c’est mon moi pragmatique qui a fait mon choix de carrière, la traduction… Mais j’ai cherché longtemps. Et depuis, j’ai aussi découvert la linguistique. Le blogue, c’est quelque chose qui m’intéresse beaucoup – en fait, j’ai envie de m’en partir un après la Revengeance! »

Au menu, au fil des prochains jours, les lecteurs pourront découvrir les divers regards de Sophie-Lou sur le quartier, sur ce qui l’a construit, sur ce qu’on y trouve. De Sylvain Lelièvre au tricot, en passant par les saisons.

Mon blogue fera une sorte de lien entre tradition et modernité, si on veut… Mais toujours avec de l’humour, avec une espèce de jonglerie avec les mots! J’espère que les gens vont s’amuser à le lire. »

Elle compte bien aussi être présente sur place, dans les activités organisées dans le cadre de la Revengeance, mais aussi dans d’autres initiatives qu’elle cherchera à mettre de l’avant, dont une activité qu’elle annonce liée au tricot, en collaboration avec Softi. À très court terme, elle a les yeux rivés sur le lancement du concours ce soir au Cercle, dans lequel chaque duchesse sera appelée à se produire sur scène, dans la discipline de son choix. Sophie-Lou, elle, attaquera un reel au violon.

J’espère que je vais toucher les gens, au fil du blogue et des activités. J’espère qu’ils vont s’amuser à me lire et qu’ils vont participer à la Revengeance en grand nombre! »

[ Suivez les activités de la Revengeance des duchesses au www.revengeanceduchesse.com et suivez la duchesse de Limoilou sur sa page Facebook officielle. ]