Revengeance 2014 : Lairet aura sa duchesse!

Duchesse de Lairet
La duchesse revengeresse de Lairet, Maude Gagnon, brandit le flambeau... euh...biberon de la victoire!
Crédit photo: Jean Cazes
La Revengeance des duchesses est de retour pour une 5e édition et, avec elle, huit nouvelles duchesses qui représenteront huit secteurs de la ville de Québec. MonLimoilou.com a été à la rencontre de celle qui représentera le quartier Lairet : Maude Gagnon», que l'on pourra aussi découvrir lors du lancement de l'événement au Cercle ce soir dès 17 h.***Vous croyez encore que Lairet, c’est le secteur ennuyant de Limoilou, celui où l’on ne va pas parce qu’il n’y a rien à y faire et que l’on situe plutôt mal sur une carte ?C’est simplement que vous n’avez pas encore croisé la route de sa pétillante duchesse «revengeresse», Maude Gagnon!En fait, si vous l’aviez rencontré, vous seriez déjà en train de vous chercher un appartement dans Saint-Albert, de préférence à côté de chez-elle, parce que le voisinage, c’est sa spécialité et qu’elle va bientôt vous prouver que le nouveau duché de Lairet c’est LA place où ça se passe.Sceptiques ? Secret royal oblige, je ne peux vous révéler les trésors cachés qu’elle dévoilera dans son blogue et lors des activités de la Revengeance au cours des prochaines semaines, mais la jeune femme ne ménage pas les efforts pour faire connaître son duché.

J’ai décidé de présenter mon secteur en deux volets, comme ma personnalité. La moitié de mes publications seront humoristiques. Puis je présenterai les gens de mon quartier, leur petite histoire, leurs liens avec Lairet via différents médiums.»

Ainsi, Lairet est devenu le seul secteur inclus dans un autre quartier (Limoilou) à avoir son propre duché, ce qui déjà en fait l’originalité.

J’ai voyagé beaucoup et je me dis que tu peux être heureux n’importe où, alors ce que je veux exprimer dans le blogue de la Revengeance, c’est que ce n’est pas parce que Lairet n’a pas les commerces ou les places les plus « hot » en ville que tu ne peux pas y être heureux. Même que ça force les contacts avec les autres si tu veux avoir une vie de quartier, parce qu’elle n’est pas présente naturellement. Il faut la créer. Il y a tout à faire ici, il y a plein de jeunes famille, suffit de se réunir et d’agir.»

Et agir, c’est son leitmotiv. Native de Baie-Saint-Paul, anciennement travailleuse de rue à Montréal devenue organisatrice d’événements, bénévole pour Centraide et maman de trois jeunes enfants, Maude ne se laisse pas sombrer dans la routine, loin de là!

Le lien dans tout ce que j’ai fait dans ma vie, c’est l’action, j'aime être en relation avec les gens, soit dans la relation d’aide ou dans de l’organisation de projet».

Publicité

D’ailleurs, avec une amie, elle lancera bientôt sa propre entreprise, La Génératrice. «Notre compagnie va vraiment être spécialisée dans l’organisation de projets très personnalisés et de douceurs, j’aime faire plaisir aux gens», explique-t-elle.familleEt bien qu’elle soit officiellement maman à la maison, elle a trouvé sa propre formule gagnante, qui lui permet de concilier sa vie de famille le jour, et ses projets et passions le soir, incluant monsieur le duc. «C’est sain aussi d’avoir mes projets qui m’emballent, ça enrichit ma vie de famille, de femme, sociale et de couple. Ma philosophie, c’est pas mal de trouver l’équilibre.»Avec autant de créativité et son petit côté marginal, le concours de la Revengeance des duchesses était taillé sur mesure pour elle.

J’ai besoin de créer, de m’exprimer. J’essaie le plus possible d’aller au bout de mes idées et les duchesses c’est une manière de le faire. C’est vraiment un beau projet, super dynamique où l’on a carte blanche. Ma fille aura bientôt cinq ans et la Revengeance me permet de lui donner un beau modèle féminin, de lui présenter des femmes différentes et authentiques. »

Et la compétition ? Ne craint-elle pas de voir se diviser le vote local avec la duchesse de Limoilou ? «C’est de la belle compétition saine. On a vraiment une belle cuvée, on s’entraide entre duchesses. Le but principal n’est pas tant que les gens votent pour nous, mais qu’ils votent, point, et qu’ils aient du plaisir à participer, admet-elle. Mais je travaille tout de même très fort pour que les gens visitent ma page chaque jour et découvrent Lairet. Et puis évidemment, je serai élue reine», termine-t-elle avec le sourire.Les prochaines semaines seront donc bien occupées pour les duchesses de la Revengeance, mais c’est la tournée des Grandes Duchesses, le 8 février, qui m’intrigue le plus, considérant qu’il n’y a pas de bars dans Lairet…  À suivre, donc!D’ici-là, moi, j’duchesse mon quartier! Et vous ?