Une plage nickel

Baie de Beauport
Plage de Beauport. Photo illustrant l’article. 5 juillet 2006.
Source: Contact (Blogue – Propos d’un écoloquace), André Desrochers, 21 octobre 2014 Un peu d’actualité régionale cette semaine… La plage de Beauport fait jaser, avec ce projet d’agrandissement portuaire qui devient de plus en plus concret. (…)Peu de gens savent que cette plage est le résultat de la création, au début des années 70, d’une péninsule en raison du dragage de la voie maritime du Saint-Laurent à la hauteur de Québec. Il fallait bien déposer les sédiments extraits quelque part… À l’instar de l’autoroute construite sur les défuntes battures, cet empiétement majeur sur le Saint-Laurent n’aurait probablement pas passé le test de l’acceptabilité sociale s’il avait été proposé en 2014. (…)Avant de faire le bonheur des amateurs de sports nautiques et autres riverains, la plage de Beauport était un site d’importance internationale pour les oiseaux de rivage. (…)La population voulait se réapproprier le fleuve, elle l’a fait. Maintenant, cette plage de Beauport est «nickel» comme diraient les Français. Propre, propre, propre. Bien râclée, assortie de détestables canons au propane pour apeurer les goélands, le tout à travers bâtisses, stationnements et artefacts dignes d’un Club Med. Bien contrôlée aussi; gare à ceux qui voudraient aller voir les quelques oiseaux se réfugiant au-delà du périmètre permis.La nostalgie de la poussière et de la puanteur m’envahit chaque fois que j’y vais. (…)[ Tout l’article. À lire aussi: Port de Québec: plage à redessiner. ]