Amener la ville à ExpoCité

Colisée de Québec
Photo : Jean Cazes

C’est le 20 avril dernier que le groupe de travail sur l’avenir d’ExpoCité a rendu public son rapport sur ce secteur aux confins du quartier Limoilou. Bien que le comité voit des avantages certains dans la localisation géographique du lieu, sa desserte autoroutière, quelques bâtiments patrimoniaux et beaucoup d’espace libre, il constate aussi que la perception de ce lieu est toute autre.

Aires de stationnement qui occupent une vaste portion du site; nombre restreint d’espaces aménagés pour les familles; aspect confus, voire déprimant, du site; accessibilité limitée au site; « no man’s land » gris et sans personnalité; et désuétude de certains bâtiments » peut-on lire dans le rapport.

ExpoCité - visionSi le site fonctionne à plein régime lors d’événements sportifs ou lors de la tenue de grandes manifestations (Expo Québec, salons, foires, etc.), on constate rapidement que le secteur est complètement déserté pendant une bonne partie de la semaine. En fait, il n’y a aucune activité ou vie quotidienne sur le site. Et c’est peut-être ce qui explique quelques-unes des orientations du groupe de travail, notamment celle d’étudier la possibilité d’y aménager un marché permanent et orienter vers les citoyens.Les principales recommandations du comité sont :

  • Ouvrir le site sur la ville – le rendre plus accessible
  • Miser sur le volet agroalimentaire
  • Présenter une facture visuelle et des aménagements distinctifs
  • Favoriser l’accessibilité aux sports et aux loisirs en privilégiant certaines clientèles
  • Renforcer les activités de sports participatifs organisés, scolaires et élites
  • Changer l’image et la dénomination d’ExpoCité
  • Utiliser les parcs de stationnement de façon optimale

Toutefois, si la démolition du Colisée créera un vide encore plus important à l’est du site, les recommandations du groupe restent très timides sur une éventuelle densification du secteur. Plusieurs exemples internationaux démontrent toutefois que la requalification d’un secteur n’est souvent possible que par un afflux important de nouveaux résidents. Cet apport de nouvelles constructions aurait à mon avis un impact beaucoup plus important que le simple retrait de la clôture périphérique pour ouvrir le site sur la ville et le rendre plus accessible. Pour retrouver une vie quotidienne sur l’immense parcelle d’ExpoCité, il ne faudra pas seulement le décloisonner, il faudra aussi y amener la ville.[ En complément : Rapport Gélinas sur Expo-Cité (entrevue radio à Première Heure, ce matin). A lire aussi : ExpoCité devra être plus accessible et Un Colisée égaré sur une mer d’asphalte…. ]