Appartement refusé à un couple parce qu'il a des enfants

Source : Le Soleil, Baptiste Ricard-Châtelain, 23 mars 2015 Fraîchement débarquée de la France avec ses rejetons, Ami Dembele est venue rejoindre son mari à Québec. Elle ne s'attendait pas à un tel accueil : on lui a refusé un logement, juste en face de l'école de sa plus vieille, justement parce qu'elle a des... enfants. Une discrimination qu'elle dénonce haut et fort.«Je trouve ça scandaleux que des appartements situés près d'une école ne soient pas disponibles pour les familles», s'insurge-t-elle, en entrevue avec Le Soleil. Immigrants économiques, résidents permanents, expatriés de l'Hexagone où ils habitaient depuis plusieurs années, les parents ne s'attendaient pas à ce choc : « On nous dit que les familles sont les bienvenues... » (...)Quelques propriétaires profitent de la saison de signature des baux de location pour faire un tri discriminatoire dans les candidats voulant loger chez eux, remarque Jonathan Carmichael, organisateur communautaire au Bureau d'animation et information logement du Québec métropolitain (BAIL). Parfois en raison de la couleur de la peau, d'autres fois pour cause de handicap. Certains repoussent également les locataires en vertu de leur condition sociale (étudiant, bénéficiaire de l'aide sociale...) ou de l'état civil. (...)Nous avons communiqué avec la responsable de la location des logements [rue des Peupliers Est] en simulant chercher un appartement pour le 1er juillet. Rapidement, lorsque nous avons prétendu vouloir emménager avec des enfants, la conversation a pris une nouvelle tournure... (...)[ Tout l'article ]