Chococâlin donne ses derniers câlins

Photo archives
Photo archives
Crédit photo: RTC

Un peu plus d’un après sa réouverture au public, Chococâlin éteindra définitivement ses fourneaux le 3 mai prochain. Forcé de rendre les armes en raison d’un contexte difficile, Pascal L’Heureux tourne ainsi la page sur 14 ans de câlins gourmands avec un pincement au coeur.

Pour le chef-pâtissier installé à Limoilou depuis huit ans, c’est un « rêve qui s’envole », admet-il avec émotion. « Depuis ma réouverture, malheureusement, l’achalandage de clients n’a jamais été à la hauteur de ce que j’avais espéré et insuffisant pour faire rouler un commerce », signale celui qui, à l’époque, se faisait une joie de renouer avec la clientèle. Pendant près de trois ans, des ennuis de santé l’avaient conduit à restreindre ses activités à la production de viennoiseries pour les commerces.Une production qu’il a d’ailleurs poursuivie, jusqu’à ce qu’il perde son plus gros client – les Brûleries – en janvier dernier. Six commerces de moins à desservir d’un coup, suivis par deux autres qui ont déclaré faillite : ¾ de son chiffre d’affaire annuel venait de se volatiliser. Oh, il s’est relevé les manches, Pascal L’Heureux, mais voilà : « Le marché à Québec dans ce domaine est très petit et la plupart des chaînes de café offrant des viennoiseries sont franchisées, et donc pas de place pour l’artisanat ! », fait remarquer l’artiste de pâtisserie française sophistiquée.Difficulté à recruter du personnel, flambée des prix des matières premières, hausses de taxes, du prix du loyer, des tarifs d’électricité, et le stress et la fatigue qui se mélangent à la recette… Pascal L’Heureux a beau être un combattant, il ne faisait pas le poids devant Goliath.Pour celui qui est passé maître dans les créations sucrées, la décision de fermer Chococâlin est empreinte d’une certaine amertume. Mais pas suffisamment pour priver les Limoulois de son expertise qu’il raffine depuis plus de 35 ans, et c’est du côté de la Boîte à pain qu’on goûtera son talent à compter de mai. « J’aime beaucoup cette belle entreprise et je vais […] pouvoir apporter ma passion et mon savoir-faire », conclut-il, malgré tout, sur une bonne note.

Chococâlin1001, 3e Avenue418 353-6088

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.