Comité de Vigilance Ferroviaire de Limoilou : avancement des mesures préventives et d’urgence

8e Avenue, quartoer Limoilou
Lancement du Comité de vigilance ferroviaire de Limoilou (CVFL). 4 avril 2014.
Crédit photo: Thomas Verret
Des membres du Comité de vigilance ferroviaire de Limoilou (CVFL) ont rencontré hier les intervenants de la Ville de Québec et de la Commission Scolaire de la Capitale. Ces parents d’élèves ont pu prendre connaissance d’avancements majeurs dans l’organisation de mesures préventives et d’urgence liés aux trains circulant près des écoles de Limoilou. Les représentants du CVFL ont souligné la précieuse collaboration du directeur général adjoint de la Commission Scolaire de Québec ainsi que de Suzanne Verreault et Geneviève  Hamelin, élues de Limoilou, présents pour l’occasion.

J’ai personnellement, et au nom des membres du comité, félicité les représentants des services d’incendies, de la sécurité civile et de la police de Québec. Non seulement ils travaillent clairement à assurer notre sécurité et celle de nos enfants, mais ils le font dans un esprit de collaboration et de partenariat avec les différents intervenants qui nous apparait être un modèle à reproduire ailleurs au Québec. Ils ont tout simplement dépassé nos attentes ! », de déclarer le cofondateur et porte-parole, Xavier Robidas.

Note discordante, l’absence d’ intervenants incontournables aux dires du Comité :

Nous avions des questions importantes à poser à Transports Canada et au Canadien National. Nous voulions entre autres savoir comment le CN s’assurait que les équipes d’interventions mandatées étaient réellement prêtes et compétentes. Et Transports Canada, comment s’assure-t-il que le contenu déclaré des wagons correspond réellement aux produits dangereux transportés ? Comptent-ils resserrer leur système d’inspection ?», d’expliquer Xavier Robidas en soulignant que ces questions s’étaient posées après l’accident de Lac-Mégantic. « Ayez confiance que nous trouverons une façon d’obtenir des réponses à nos questions. »

Rappelons que le CVFL a vu le jour à la suite des enquêtes sur la catastrophe de 2013 qui ont démontrées, affirme le Comité, que les instances responsables de la protection du public n’ont pas rempli leur mandat.  Les membres souhaitent minimiser les risques liés aux transports de matières dangereuses en bordure des écoles que fréquentent leurs enfants et inciter les intervenants à travailler main dans la main de façon transparente et constructive.

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.