Controverse de la « poussière rouge » : un livre pour documenter les efforts citoyens

2015-07-14-port-ml-03

Publicité

La controverse autour des émanations toxiques dans Limoilou a fait couler beaucoup d’encre, mais a-t-on véritablement pris conscience des efforts citoyens menés dans ce dossier et – surtout – de l’expertise crédible qu’ils ont été en mesure de produire ? La professeure Chantal Pouliot, de l’Université Laval, consacre un ouvrage à cette question.

Professeure en didactique des sciences à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval – et résidente du Vieux-Limoilou, Chantal Pouliot a suivi de près le dossier de la « poussière rouge » et des émanations toxiques dans le secteur.Aux éditions Carte blanche, elle offre maintenant Quand les citoyen.ne.s soulèvent la poussière. La controverse autour de la poussière métallique à Limoilou, question d’offrir à tout lecteur la possibilité de prendre conscience des efforts accomplis et, surtout, de l’expertise développée par un groupe de citoyens autour de cette thématique.

Dans ce livre, mon but n’est pas de dire qui a raison ou non, qui dit vrai ou faux, c’est de présenter aux lecteurs un contexte où des citoyens ont produit des savoirs crédibles. »

Passer de citoyens à experts

_DSC2000-mlCe livre a ainsi une forte dimension ethnographique. Il s’agit, pour Chantal Pouliot, de documenter de façon brève et détaillée les démarches citoyennes effectuées dans les suites de la première crise liée à la poussière rouge, il y a déjà deux ans.Ce qu’on met particulièrement en exergue ? Le développement d’une véritable expertise – crédible et reconnue, chez les citoyens, quant à la problématique qui les touche.

On découvre tout d’abord la manière par laquelle les citoyens ont redéfini le problème. Au départ, les autorités en place disaient que c’était un événement unique dans le temps puis, par leur action, les citoyens ont amené la controverse à s’élargir autour des impacts des activités de transbordement menées au Port de Québec », explique la chercheure.

Fait d’importance également pour la professeure, les citoyens ont produit des données inédites, en plus de proposer une analyse nouvelle de données existantes obtenues grâce à la Loi sur l’accès à l’information.Bref, un travail imposant « d’inventaire, de solution et de revendication ». Question de montrer l’étendue des possibles, pour les citoyens, d’accomplir des choses, de changer la donne.

Dans notre société, le modèle théorique qui est le plus souvent utilisé, c’est un modèle déficitaire, qui dit que les citoyens ne sont pas capables de comprendre des enjeux complexes, et qu’ils ne sont pas capables de produire des savoirs rigoureux tout autant que de devenir spécialistes de ces questions. Toutefois, divers travaux en sociologie ont démontré que – dans le cadre d’une controverse – les citoyens peuvent devenir des spécialistes, qu’il est possible pour eux de devenir des interlocuteurs crédibles », explique Chantal Pouliot.

IMG_0885Pour elle, il est clair que l’Initiative citoyenne Vigilance Port de Québec a « contribué à la compréhension de cette question complexe ».Accessible à tous, l’ouvrage sera, selon l’auteure, utilisé dans le cadre de cours offerts au collégial et à l’université dans le domaine tant des sciences que de la politique où, justement, ce type d’exemple de « citoyens-experts » n’a été que peu documenté.Sa diffusion risque bien, également, de dépasser les frontières du Québec, puisque des versions en anglais et en portugais sont prévues.

Ce livre, je ne l’ai pas écrit dans le but d’intervenir dans le débat. Je l’ai écrit afin de dire, de documenter, ce qui a été fait », conclut Mme Pouliot.

Lancement à Limoilou

Le public est invité à venir à la rencontre de Chantal Pouliot aujourd'hui même, de 16 h à 17 h, à la Librairie Zone sur le campus de l’Université Laval.Un second lancement est prévu le lendemain, de 18 h à 20 h, au restaurant Les Fistons (601, 3e Avenue), en présence de Véronique Lalande et Louis Duchesne de l’Initiative citoyenne Vigilance Port de Québec.Le livre – disponible lors des lancements – peut également être acheté sur le site Web de l’Initiative.