Les Copies du Pavois : une entreprise à connaître

Les Copies du Pavois
Julie Trudel, Luce Gilbert et Dominic Martel. 11 novembre 2015.

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale, le public a jusqu’à jeudi pour se familiariser avec l’entrepreneuriat collectif des quartiers centraux. À l’exemple des Copies, l’une des quatre entreprises d’économie sociale du Pavois visitée le 11 novembre dernier.

Les Copies du PavoisJulie Trudel, à la fois coordonnatrice du Pavois et de ses Copies, Luce Gilbert, responsable des commandes, et Dominic Martel, aide en imprimerie depuis quinze ans dans l’organisation, étaient heureux de nous accueillir pour nous en apprendre plus sur les équipements de l’entreprise et son rôle au sein de la collectivité.

Milieu de stage au travail

D’entrée de jeu, Julie Trudel, qui se qualifie de « touche-à-tout, comme c’est souvent le cas dans le communautaire », a raconté que Les Copies a vu le jour en 1999 dans les locaux du Pavois, sur la 1re Avenue. « Mais pour des contraintes d’espace, et comme on voulait être propriétaires, on a déménagé en 2011 sur l’avenue du Mont-Thabor », dans le secteur Maizerets :

Le Pavois est avant tout un organisme d’intégration au travail, a poursuivi Julie. Quand arrivent des périodes de pointe, Les Copies devient un lieu de stage offert à nos membres qui ont un problème de santé mentale… »

Les Copies du PavoisAu coeur de l’entreprise, deux appareils d’impression numérique très efficaces, l’une couleur, l’autre noir et blanc, produisent respectivement jusqu’à 65 et 105 tirages par minute. Des machines pour la plastification, la reliure, le « cello » et le boudinage, entre autres, complètent l’ensemble pour les opérations de l’imprimerie, ont expliqué Luce Gilbert et Dominic Martel, « doyen » des trois permanents.Beaucoup d’organismes et de regroupements communautaires font appel aux Copies pour différentes tâches : les Grands Frères Grandes Soeurs, Action-Habitation, Initiative 1,2,3, Go et l’AQRP par exemple, auxquels s’ajoutent d’autres types de clients, des institutions comme le cégep F.-X. Garneau, quelques entreprises privées, et « monsieur et madame Tout-le-monde », a précisé Luce :

Nos services d’impression englobent des rapports annuels, des cartes d’affaires, des signets, des encarts, des dépliants, des en-têtes de lettres… »

Et parmi tous les produits en démonstration lors de la visite, en vedette, l’ Agenda 2016 des Copies et les dernières nouveautés des Éditions de l’Hybride, autre entreprise sous le même toit du Pavois ; des publications que l’on peut se procurer sur place à prix modique.

Un membre du Pôle

Les Copies du PavoisRappelons que les Semaines de l’économie sociale est un événement annuel organisé par le Pôle des entreprises d’économie sociale de la région de la Capitale-Nationale (Pôle) afin de « découvrir ou de redécouvrir » les entreprises du regroupement.Comme organisme membre du Pôle, la coordonnatrice du Pavois confie que l’un des principaux objectifs des Copies « est d’aller chercher de plus gros contrats, de dénicher de grands clients », dans le bassin de la ville de Québec ou du côté de Desjardins, par exemple :

Je suis consciente qu’il y a beaucoup de compétition dans notre domaine, qu’on n’a pas les moyens des gros. Le Pôle propose une multitude d’activités pour ses membres, comme se réunir pour préparer des rencontres avec les grands acheteurs et les sensibiliser davantage à l’économie sociale. Tout ça pour à peine 50 $ par année ! », a conclu Julie Trudel.

Toujours dans le cadre des Semaines de l’économie sociale, la Friperie du Pavois, notamment, fera aussi l’objet d’une visite jeudi soir (programmation).

Les Copies du Pavois2380, avenue du Mont-Thabor(418) 640-9376

[ Semaines de l’économie sociale : lancement des activités ]