Des trains qui font rager les citoyens

Quartier Limoilou
Passage à niveau près de l'usine Papier White Birch. 19 janvier 2015.
Source : Le Journal de Québec, Roby St-Gelais, 18 janvier 2015 Des citoyens de Québec mettent carrément leur vie en péril à un passage à niveau de la gare de triage de Limoilou en se faufilant en dessous pour poursuivre leur chemin parce qu’ils sont exaspérés d’attendre que le train à l’arrêt redémarre.Résidente du secteur, Karina Tremblay a été témoin de cette scène récemment à l’un des trois passages à niveau de cette portion de la piste cyclable située sous le viaduc de l’autoroute Dufferin-Montmorency près de l’usine Papiers White Birch. (...)La police du Canadien National (CN) n’hésite d’ailleurs pas à donner des amendes salées aux marcheurs qui s’impatientent et qui font fi des risques d’accident. Un peu plus loin, bien que muni d’une barrière, le passage à niveau devant le boulevard des Capucins [photo] est aussi dangereux, selon Mme Tremblay. (...)La dame aimerait qu’une structure soit aménagée pour corriger le problème, aussi présent l’été, selon elle, avec les nombreux cyclistes qui choisissent cette voie. «Il pourrait y avoir une passerelle ou un tunnel, dépendamment des coûts. Nous en avons ras le bol d’attendre que les trains bougent. » (...)[ Tout l'article. À lire aussi : Le CN irrite des cyclistes. ]