Exode canadien pour les réfugiés de Québec : plus du tiers des familles d’origine népalaise sont parties pour l’Ontario

Source : Le Devoir, Isabelle Porter, 30 octobre 2015 

La communauté de réfugiés népalais de Québec est en train de se vider, et tout indique que l’hémorragie n’est pas terminée. Au-delà des difficultés linguistiques, beaucoup partent pour l’Ontario parce qu’ils échouent à passer leur permis de conduire au Québec.

Plusieurs sources au sein de la communauté estiment qu’au moins 40 familles ont quitté la ville l’été dernier, en plus des 25 qui étaient parties l’année précédente, sur environ 200 familles. (…)Pour ceux qui restent, c’est décourageant, dit Bhima Maya Chhetri derrière le comptoir de son épicerie dans Limoilou. (…)La communauté népalaise est le plus grand groupe de réfugiés à s’être établi dans la capitale ces dernières années. Depuis 2008, entre 1000 et 1500 personnes en provenance des camps de réfugiés du Népal sont arrivées. (…)Selon l’époux de Mme Cheetri, les familles sont d’abord parties parce qu’elles ne parvenaient pas à obtenir leur permis de conduire. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Marche pour le Népal : succès anticipé !. ]