Fourrures Falardeau tourne la page sur le Vieux-Limoilou

Falardeau fourrure, incendie, 3e Avenue
Ancien site de Fourrures Falardeau, coin 3e Avenue et 7e Rue. 4 juin 2015.

Fourrures Falardeau ne renaîtra pas de ses cendres, finalement. Alors que son propriétaire, Christian Falardeau, annonçait en janvier dernier que des plans de reconstruction étaient dans l’air, il confirme maintenant qu’il poursuivra ses activités dans les locaux de Tailleur en fourrures Denys, situés au 1825, avenue de la Ronde.

« C’est à regret que nous avons pris la décision de vendre le terrain », a réagi le principal concerné par courriel, quelque 18 mois après l’incendie qui a laissé un trou béant à l’angle de la 7e Rue et de la 3e Avenue. Il invoque des « raisons personnelles » pour motiver ce choix définitif qui, survenant après « plusieurs tentatives de reconstruction, infructueuses », vient tourner la page sur une présence de plusieurs décennies dans le Vieux-Limoilou.Il faut croire que Christian Falardeau n’a pas réussi à avoir « tous les bons éléments en main » pour se lancer dans un nouveau projet d’immeuble ; lors de sa dernière entrevue avec Monlimoilou.com, c’était là une condition essentielle pour aller de l’avant avec la reconstruction de Fourrures Falardeau. Du même souffle, il soulignait la bonne collaboration avec Denys Turmel, où sa clientèle fidèle l’avait suivi.Dès lors, peut-on s’attendre à ce qu’un nouvel immeuble vienne éventuellement mettre un baume sur les événements de cette nuit-là, constamment rappelés à la mémoire à la vue de l’espace laissé vacant par le brasier du 15 janvier 2014 ? « Nous sommes présentement en pourparlers avec un futur acheteur », indique Christian Falardeau en se gardant d’en dévoiler davantage à ce stade-ci des négociations.