Intersections dangereuses

Photo courtoisie: Accès Transports Viables
Photo courtoisie: Accès Transports Viables
Un article d’Isabelle Porter sur le blogue urbain du Devoir nous a récemment fait découvrir la carte interactive de l’organisme Accès Transports Viables, qui y recense plus de 3000 accidents survenus entre 2005 et 2013. cover iphone 6 6s Cette carte nous renseigne sur les accidents impliquant des cyclistes et des piétons à Québec et, de ce fait, nous permet d'identifier les intersections les plus problématiques dans le quartier Limoilou.«On apprend par exemple qu'il y a eu pas moins de 17 accidents au coin de la 18e Rue et de la 1re Avenue dans Limoilou dont la grande majorité avec des piétons. iphone x xs hoesje Pour les cyclistes, l'une des pires intersections se trouve au coin du boulevard Henri-Bourassa et de la 18e Rue avec pas moins de sept collisions», recense la journaliste.IntersectionsIl va sans dire qu’il s’agit d’un outil très intéressant pour modifier et améliorer la configuration de certaines intersections de Limoilou. iphone 11 hoesje Un feu de circulation n’est pas toujours la solution qui règle tous les problèmes; l’exemple de la 18e Rue en est probant. custodia ipod cover On sait par exemple que la configuration d’une intersection, l’espace dédié aux voitures et aux piétons et les moyens d’atténuation mis en place influencent le comportement des usagers.Le National Association of City Transportation Officials (NACTO) consacre justement une section entière de son site Internet aux principes de conception des intersections. iphone 7 8 plus hoesje Selon ce site, le but premier dans la conception d’une intersection n’est pas seulement de réduire les conflits entre usagers, mais surtout de créer des espaces où les usagers sont mutuellement conscients de la présence des autres.Considérer les intersections comme de potentiels lieux publics est aussi une avenue prônée par cette agence américaine.