Juin 1958 devant le Colisée : une pub pour les Autobus Fournier ?

Autobus Fournier 1958)

On a vu leurs autobus autrefois (avant la construction du boulevard Laurentien)  sur la 1re Avenue à Limoilou, en route vers le Lac-Saint-Jean. Prix des passages : de Québec à Dolbeau, c’était 6.10 $ aller et 11.00 $ l’aller-retour.

Voici l’histoire des Autobus Fourniers tirée de : Le Québec, une histoire de famille.Déjà habitué à faire le taxi entre Québec et l’hôpital Laval de Sainte-Foy, Nelson-Arthur Fournier achète, en 1925, un premier autobus avec  la somme de 1000 $ que lui avancent ses parents. Grâce à son modèle T de Ford, il peut désormais accueillir 20 passagers et devenir un pionnier du transport par autobus dans la capitale !De nouveaux véhicules s’ajoutent à la fin des années 30. En pleine Guerre mondiale, la flotte de Fournier sert entre autres à conduire vers Valcartier les travailleurs qui s’affairent à construire les bâtiments de la base militaire.En 1940, la compagnie Autobus Fournier Lté est officiellement créée, bien que, dans les faits, ses opérations duraient depuis plusieurs années déjà.En 1945, 25 autobus desservent 5 lignes : Sainte-Foy/Cap-Rouge, Valcartier, Lac-Saint-Charles, Portneuf et Saint-Raymond. Une 6e route voit le jour l’année suivante, entre la ville de Québec et Dolbeau, au Lac-Saint-Jean.Au fil des ans, le service s’étendra vers la cité de l’Université Laval, Sillery, Charlesbourg, Loretteville, L’Ancienne-Lorette...La compagnie grandira et détiendra longtemps le titre de plus grande compagnie d’autobus de Québec. Mais tout bascule en 1971, année où le gouvernement exproprie les compagnies de transport de la région afin de créer la CTCUQ. Après 46 ans, c’est la fin.La famille va toutefois racheter la liaison Québec-Lac-Saint-Jean et créer une nouvelle société, les Autocars Fournier Inc.[ À lire aussi : « 150 ans de transport collectif à Québec » : retour sur la conférence de la Société historique de Limoilou et Ces autobus qui ont sillonné Limoilou autrefois. ]