La Belle et la tête sort de terre

Après quatre ans passés au sous-sol du 178, avenue Eugène-Lamontagne, le salon de coiffure La Belle et la tête déménage... à quelques mètres ! Maintenant situé au 192 de la même rue, mais au rez-de-chaussée, le local gagne 400 pieds carrés pour accueillir encore plus de clientèle.

La Belle et la tête sort de terre | 21 octobre 2015 | Article par Jessica Lebbe

Caroline Gauthier et Dominique Lafrance se sont associées en 2011 pour ouvrir le salon de coiffure La Belle et la tête.

Après quatre ans passés au sous-sol du 178, avenue Eugène-Lamontagne, le salon de coiffure La Belle et la tête déménage… à quelques mètres ! Maintenant situé au 192 de la même rue, mais au rez-de-chaussée, le local gagne 400 pieds carrés pour accueillir encore plus de clientèle.

cafe-canin-jappe-et-jase-avantQuand l’ancien local du Bistro canin Jappe et jase a été mis en location en juin dernier, Caroline Gauthier, copropriétaire de La Belle et la tête, a tout de suite vu l’occasion d’y déménager pour agrandir son salon de coiffure.

Ça faisait un petit moment qu’on pensait à sortir de notre sous-sol pour aller ailleurs. On avait commencé un peu à chercher à différents endroits dans Limoilou, mais on n’a jamais trouvé notre bonheur. C’était une aubaine de pouvoir déménager à seulement quelques mètres. On gagne non seulement en luminosité et en espace, mais aussi en visibilité », raconte Dominique Lafrance, son associée.

Pour tous les styles

Fini alors le local souterrain ; le nouveau salon aux hauts plafonds arbore du bois, aux couleurs gris-noir, qui lui donnent une touche moderne. Les propriétaires n’abandonnent pas pour autant les clins d’œil au passé avec la présence des icônes américaines des années 1950-60 qu’elles affectionnent particulièrement : Marilyn, John et Elvis veillent sur les coiffures. Au 5 à 7 d’inauguration en septembre dernier, l’enthousiasme des coiffeurs et des clients autour du nouveau décor était palpable.salon-coiffure-belle-et-la-tete-apresPour pouvoir accueillir une plus large clientèle, les deux propriétaires agrandissent, par le fait même, leur équipe en comptant désormais dix coiffeurs, mais aussi une technicienne en extension de cils et une en manucure-pédicure. Ces deux dernières arrivées sont des nouveautés pour La Belle et la tête :

On a envie d’élargir notre offre avec des soins d’esthétique. Même si c’est différent de la coiffure, on tient à recruter des personnes dignes de confiance et dans le même esprit que nous, en misant sur un accueil toujours souriant et attentif. Ça va être le fun de travailler en grosse gang au salon ! » confie Dominique Lafrance.

La clé d’un succès

salon-coiffure-belle-et-la-tete-party-inaugrationIl n’est pas rare qu’un client doive attendre quelque dix jours avant d’avoir le rendez-vous demandé. Victime de son succès, le salon de coiffure tourne sans relâche depuis sa création en 2011. « Le téléphone a toujours sonné », rapporte Dominique, au point de parfois manquer quelques appels de clients qui iront, par dépit, ailleurs. Le secret ? Une ambiance chaleureuse, où la détente est toujours de la partie.Le salon arrive à attirer une clientèle assez diversifiée, à l’image des deux propriétaires. « Moi, je suis sportive : j’aime m’entraîner tout en restant coquette », explique Dominique Lafrance avant de poursuivre :

Caroline est plus dans le côté glamour et jet-set. Alors avec nos personnalités très différentes, c’est sûr qu’on attire des gens différents, mais qui ressemblent à chacune d’entre nous finalement. Et avec les huit autres coiffeurs, ça nous complète encore plus. »

La Belle et la tête ultra-branchée

A priori excentré du centre commercial névralgique du quartier, La Belle et la tête a réussi à attiser la curiosité de la clientèle par le bouche à oreille, et désormais par les réseaux sociaux. Les pages Facebook et Instagram sont devenues des références pour les clients :

salon-coiffure-belle-et-la-tete-facebook-capture-ecranÇa fait un an qu’on poste les photos des coiffures et des teintures qu’on fait au salon sur les médias sociaux et c’est fou comment c’est apprécié. Maintenant, les gens ne viennent plus avec des images prises dans des magazines ou sur Google, ils nous montrent nos propres publications ! Au moins, tout le monde voit ce qu’on est capable de faire et l’attente est mesurable. Depuis, on encourage fortement nos coiffeurs à publier régulièrement, ce n’est que bénéfique pour eux », assure Dominique Lafrance.

Publicité

Caroline Gauthier publie aussi des articles sur le blogue Les trouvailles de Sarah pour donner des trucs et astuces de coiffure. Une activité supplémentaire qui ne manque pas non plus d’attirer chaque fois plus de curieux au salon… La Belle et la tête est ouvert tous les jours, sans exception.

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.