La Folle fourchette inaugure sa cuisine

Cyane Tremblay et Sophie Grenier-Héroux, propriétaires de La Folle fourchette, ont travaillé tout l'été sur la construction de la cuisine en arrière-boutique.
Cyane Tremblay et Sophie Grenier-Héroux, propriétaires de La Folle fourchette, ont travaillé tout l'été sur la construction de la cuisine en arrière-boutique.

Après plusieurs mois de labeur, les propriétaires de La Folle fourchette dévoilent la cuisine qui accueillera ateliers, démonstrations culinaires et fêtes privées à partir du 2 décembre prochain.

Publicité

MonLimoilou vous l'annonçait déjà en mars dernier, la quincaillerie culinaire de la 3e Avenue s'agrandit pour rendre le monde de la cuisine encore plus accessible. Annexé en arrière-boutique, le local pourra accueillir dix personnes au maximum, notamment pour apprendre à faire ses propres recettes de A à Z.

Des ateliers pour petits et grands

Premier atelier ? Fabrication de sushis le mercredi 2 décembre de 18 h à 21 h :

Quand on donnait des cours à domicile, on a bien vu que les sushis étaient très populaires. Ce n'est plus une mode, ça a intégré notre quotidien. On avait donc envie de répondre à une première demande avec cette thématique-là », racontent, enthousiastes, Cyane Tremblay et Sophie Grenier-Héroux, propriétaires de La Folle fourchette.

ambiance-cuisine-folle-fourchette-inaugurationAvant même que la cuisine soit officiellement inaugurée le 25 novembre dernier, l'atelier affiche déjà complet. L'art de la table sera aussi à l'honneur avec la création d'un centre de table pour Noël, proposé par la fleuriste Élodie Bourgouin. Café, thé et mignardises seront même à disposition.Les enfants, à partir de six ans et plus, auront aussi leur terrain de jeu... aux fourneaux ! Le samedi 12 décembre de 10 h à 12 h, ils concocteront alors leurs biscuits de Noël... sans les parents ! Une précision importante qu'apporte Cyane Tremblay pour que les petits puissent cuisiner seuls pendant que les parents font leurs affaires.

Démonstrations et dégustations avec des chefs invités

Les deux entrepeneures passionnées se sont bien entourées pour lancer leurs premiers ateliers au contact des professionnels de la restauration. Dès le jeudi 3 décembre, le très attendu Guillaume St-Pierre, ancien chef à La Planque, devra composer trois plats différents avec trois ingrédients imposés par les filles : l'agneau, les champignons et le fromage Bleu d’Élisabeth.

cuisine-folle-fourchette-inaugurationL'idée, c'est que les gens puissent voir, de tout près, toutes les techniques du professionnel. Guillaume expliquera tous ses faits et gestes, les participants pourront lui poser autant de questions qu'ils veulent sur son travail. On veut favoriser l'échange et les dégustations puisque le chef fera goûter les plats composés à chacun », assure Cyane Tremblay.

La cuisine locale sera à l'honneur tout comme celles du monde entier. Direction la tradition japonaise le 17 décembre avec Alexis Bernard, spécialiste du saké, qui vous initiera à « la boisson des dieux », conçue à partir de grains de riz. Histoire et art de la dégustation au programme !

On veut miser sur le talent de nos spécialistes de la région de Québec, mais on invitera aussi des chefs de l'extérieur, de Montréal comme des autres régions. Pourquoi pas des visites de professionnels de l'étranger aussi ? On adorerait ça ! » imagine déjà Sophie Grenier-Héroux.

Rendre la cuisine accessible

Les copropriétaires de La Folle fourchette n'ont donc qu'une seule intention : faire tomber les barrières de la cuisine et assurer un moment convivial entre amis, collègues, en famille ou même entre inconnus ! D'une durée de deux à trois heures, les ateliers sont également donnés sur demande et personnalisables pour les fêtes privées.

ambiance-cuisine-folle-fourchetteOn s'adapte à tout : au nombre de personnes, au budget et à la thématique. Si un groupe veut un atelier sur le chocolat, on élaborera deux heures de recettes autour de ça. On achète tout, il n'y a rien à apporter, si ce n'est sa bonne humeur et ses boîtes, si les participants veulent rapporter de la bouffe chez eux ! » précisent les filles.

Souci écoresponsable oblige, Cyane et Sophie veulent limiter les déchets. Il sera donc tout à fait possible de déguster les plats après l'atelier. « Pas de stress, ça sera comme un party de cuisine ! Le but, c'est de prendre son temps », affirment-elles. Si les premiers ateliers sont plutôt proposés le soir et la fin de semaine, les entrepreneures souhaitent déjà, à terme, élargir leur offre en proposant des sessions de jour pour convenir à tous les horaires.Connaître les ateliers et s'inscrire

La Folle fourchette986, 3e Avenue581 742-0767