La Vieille Capitale du futur… en 1968 !

Projet de l'autorioute Saint-Charles, En 1968, on prévoyait que la région de Québec atteindrait le million d’habitants au tournant des années 2000. Le gouvernement avait demandé à la firme d’ingénieurs Vandry et Jobin de concevoir un plan autoroutier pour la région en tenant compte de cette croissance rapide de la population. Source : Le Journal de Québec.Source : Le Journal de Québec, Pierre-Olivier Fortin, 12 mars 2015 Le troisième lien entre Québec et Lévis et le prolongement de l’autoroute de la Capitale ont déjà été imaginés en 1968 dans un vaste plan de réseau autoroutier qui ne s’est réalisé qu’à moitié.Plus ça change, plus c’est pareil. À l’époque, on prévoyait que la région de Québec atteindrait le million d’habitants au tournant des années 2000. Le gouvernement avait demandé à la firme d’ingénieurs Vandry et Jobin de concevoir un plan autoroutier pour la région en tenant compte de cette croissance rapide de la population.Ce plan, souvent qualifié de «démesuré», ne s’est pas concrétisé. On déplorait aussi que ce dernier aurait outrageusement défiguré les quartiers centraux de Québec. (…)

Autoroute Saint-Charles et troisième lien

À l’endroit où l’autoroute de la Falaise devait plonger dans le cap, au nord-ouest du cégep Garneau, débutait une autre autoroute, la Saint-Charles. Cette dernière traverse le parc industriel et la rivière Saint-Charles et suit sa rive nord en passant par Vanier, et faisant le vieux Limoilou pour atteindre Beauport et traverser le fleuve vers le sud-est. (…)[ Tout l’article ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.