Le Nektar s'installe à Limoilou

C'est une deuxième succursale du Nektar caféologue qui occupera bientôt le local laissé vacant par la fermeture de Chococâlin.
C'est une deuxième succursale du Nektar caféologue qui occupera bientôt le local laissé vacant par la fermeture de Chococâlin.

Plusieurs citoyens du quartier étaient impatients de savoir ce qui prendrait la place du défunt Chococâlin sur la 3e Avenue. La nouvelle est sortie mercredi via la page Facebook de Nektar Caféologue qui, après Saint-Roch, ouvrira ainsi une deuxième succursale dans le Vieux-Limoilou. Rencontre avec le propriétaire, Guillaume Michaud, devant les futurs locaux du café.

« On n'avait pas prévu l'annoncer aussi rapidement, car beaucoup de travaux restent à faire et l'ouverture sera à l'automne, mais la rumeur commençait à circuler et on n'a pas voulu se faire prendre de vitesse », avoue d'emblée Guillaume Michaud. Résident du quartier, il se dit très excité par l'ouverture prochaine d'une deuxième succursale du Nektar, dans un secteur effervescent où l'offre alimentaire est déjà abondante :

On sent ici un peu le même esprit que dans Saint-Roch, beaucoup de dynamisme et de renouveau, beaucoup de boutiques intéressantes. »

L'entreprise regardait déjà depuis près de quatre ans la possibilité d'ouvrir un deuxième café, mais Guillaume Michaud attendait d'être prêt et d'avoir la localisation idéale, ce qu'il a finalement trouvée.

Des torréfacteurs de la nouvelle vague

Le Nektar se distingue des autres cafés classiques par la recherche de produits de qualité, selon son propriétaire.

On veut présenter la troisième vague de torréfacteurs, axés sur le grain de qualité et le lien avec les producteurs. En ce moment, nous avons 50 sortes de cafés, provenant de huit torréfacteurs différents. Les cafés que l'on vend ont presque tous gagné des prix. On est un peu comme une SAQ des torréfacteurs nouvelle vague. »

Publicité

Soit, mais est-ce que la fermeture prochaine du Café culturel Intercambio, dans un secteur en outre déjà bien desservi en matière de caféine, n'est pas motif d'inquiétude pour un nouveau joueur ?

Notre succursale dans Saint-Roch est dans le secteur de la ville où il y a la plus grande concentration de cafés au mètre carré. Notre offre est complémentaire, car on n'offre pas de nourriture. On se spécialise vraiment sur le conseil pour la vente de café en grains, qui est en sachets scellés et non en vrac », répond celui qui ne semble pas s'en faire outre mesure.

Signature limouloise

D'ici à ce qu'il donne ses premiers conseils aux Limoulois, néanmoins, il reste beaucoup de travaux à terminer sur la bâtisse, notamment la façade qui sera complètement refaite pour permettre une plus grande ouverture vers la rue et à laquelle de grandes fenêtres seront ajoutées. Aussi le propriétaire est-il incapable pour l'heure de donner une date précise pour l'ouverture. « Le plus tôt possible, possiblement à l'automne », avance-t-il.local-nektar-vieux-limoilouLe concept intérieur reste aussi à peaufiner, mais M. Michaud entend s'adapter à sa clientèle. « Limoilou est différent de Saint-Roch, en raison notamment de la présence de nombreuses familles. On a mis une grande table dans Saint-Roch où les gens peuvent converser entre eux et échangernbsp;; je veux m'inspirer de ça pour Limoilou. »Après avoir salué Laurence Tremblay-Vachon du restaurant La Planque, qui lui a souhaité la bienvenue dans le secteur, Guillaume Michaud ajoute : « Je suis président de la SDC Saint-Roch, c'est évident qu'on veut aussi s'impliquer ici pour contribuer au dynamisme du quartier. J'ai bien hâte de connaître nos nouveaux voisins ! »