Le Salon Nouveau Genre déménage à Limoilou

Le dernier Salon Nouveau Genre s'est tenu en mai 2015 à l'Église Saint-Jean-Baptiste. Crédits photo : Jean-François Gravel.
Le dernier Salon Nouveau Genre s’est tenu en mai 2015 à l’église Saint-Jean-Baptiste. Crédits photo : Jean-François Gravel.

Après la fermeture de l’église Saint-Jean-Baptiste, le Salon Nouveau Genre a dû trouver un lieu d’adoption pour accueillir 150 créateurs en arts visuels, mode, musique design, métiers d’art et microédition. C’est finalement à l’église Saint-Fidèle que se tiendra la 13e édition de l’événement bisannuel les 5 et 6 décembre prochains.

Au départ, le Salon Nouveau Genre a été créé pour être une vitrine professionnelle des créateurs de la relève, principalement de la région de Québec, raconte Olivier Bhérer-Vidal, cofondateur et coordonnateur de l’événement :

En début de carrière, ceux qui commencent ont peu d’opportunités de présenter leur travail, soit parce qu’ils ne cadrent pas dans les autres marchés de métiers d’art, soit parce qu’ils n’en ont pas les moyens. Avec notre concept, on voulait donner cette chance à tout le monde. »

salon-nouveau-genre-commercant-visiteur-bijoux-crédit-jf-gravelLe salon accueille aussi des artisans plus établis, qui viennent d’ailleurs au Québec, dans des domaines aussi divers que l’ébénisterie, la céramique, la joaillerie ou encore l’illustration. L’idée est de favoriser l’échange direct entre artisans et visiteurs :

J’aimais l’idée que ça soit les créateurs qui sont sur place à la rencontre du public et non des vendeurs. Ça leur permet d’expliquer leur démarche et la raison pour laquelle leur objet est plus dispendieux que dans un magasin qui en produit en grosse quantité, par exemple. C’est aussi le meilleur moyen de promouvoir l’achat local chez les talents québécois », poursuit Olivier Bhérer-Vidal.

Si la majorité est là pour vendre, le Salon Nouveau Genre est aussi une façon de se faire connaître, de se constituer un réseau et, pourquoi pas, d’acquérir de futurs contrats. Considérant l’achalandage des éditions précédentes, l’organisation attend environ 4000 visiteurs tout au long de la fin de semaine.

200 candidatures de créateurs pour 150 places

salon-nouveau-genre-objets-artisanatEn déménageant à Limoilou, le Salon Nouveau Genre a pu trouver un espace plus grand en l’église Saint-Fidèle, qui accueillera 150 créateurs au lieu des 120 de l’église Saint-Jean-Baptiste. Fort de son succès, l’événement bisannuel est très convoité au moment de la sélections de dossiers. Trois mois avant le salon, le comité en retient 150. Pour l’édition de décembre 2015, il a reçu 200 candidatures.

Concernant la sélection des créateurs, on se base sur des critères d’originalité et d’éthique : les matériaux utilisés sont-ils locaux, renouvelables ou récupérés ? Le processus de fabrication génère-t-il beaucoup de déchets ou permet-il la revalorisation de déchets ? On essaie ainsi d’avoir un large éventail de productions et de disciplines différentes », précise le coordonnateur.

Parmi les nouveaux participants à la prochaine édition : Atelier Ka proposera des lampes en béton, en bois flotté et en métal, le Collectif RAMEN fera découvrir ses fanzines de poésie. Deux entreprises viendront également de Montréal pour la première fois : FM300, qui présentera une série de haut-parleurs artisanaux, et Avenue Coloniale, connue pour ses planches de services et des objets pique-niques.salon-nouveau-genre-église-saint-jean-baptiste-mai-2015 Du côté des habitués, on retrouve quelques créateurs de Limoilou comme Baltrakon, Article 721 et les ébénistes Sophie Chapados et Indigène. En dehors du quartier, seront de nouveau au rendez-vous Cartes Polaires, cartes de vœux créées et imprimées par des artistes québécois, la maison de disques et d’édition indépendante P572, l’illustratrice Valérie Boivin ou encore Sylvie Cauchon, sculpteure d’animaux en céramique.Événement très couru, temps des fêtes oblige, il permet à bon nombre d’artisans de faire leurs meilleures ventes de l’année. La liste de tous les exposants apparaîtra prochainement sur le site.Le Salon Nouveau Genre aura lieu les samedi 5 et dimanche 6 décembre de 10 h à 18 h à l’église Saint-Fidèle. Entrée gratuite.Toutes les photos de cet article sont des courtoisies de Jean-François Gravel.