Le Triplex Suspendu, victime... du Limoilove

triplex-suspendu
Mariana Alfaro (chef) et sa fille Leylah, Geneviève Faucher, Chantal Gagnon et bébé Alizée Lou Seaborn. (Photo courtoisie)
Cette semaine, j’ai rencontré Chantal Gagnon du Triplex Suspendu pour recueillir ses impressions par rapport à la campagne de financement en cours à la suite du cambriolage du 7 janvier dernier. Après avoir ainsi subi le choc du mauvais sort au début du mois, voilà qu'elle doit maintenant en subir un autre tout à fait différent, encore plus puissant, celui du Limoilove.En effet, moins de 48 heures après le lancement de la campagne La Ruche, l’objectif de 5 500 $, le minimum pour tenir à flots le restaurant du Vieux-Limoilou, fut atteint. Au moment d’écrire ces lignes, le montant recueilli affiche quelque 2000 $ au-dessus des prévisions avec encore sept jours au compteur. Chantal m’avoue que, l’objectif étant dépassé, chaque nouveau don la gêne un peu plus.

Nous aurions aimé changer la date au moment où nous avons dépassé l’objectif, mais une fois le premier don fait, La Ruche ne nous permet pas de repousser ou de devancer la date finale de la campagne. »

Elle ajoute que La Ruche ne permet pas non plus de savoir quel donateur a donné quoi avant la date butoir. Il faudra donc attendre le 20 janvier pour que l’équipe du Triplex Suspendu sache ce qu’elle aura à produire.

Évidemment, les récompenses repas pourront être réclamées dès le 20 février, mais il faudra nous laisser un peu de temps pour produire les T-shirts et les crochets au nom des donateurs. »

De plus, Chantal confie qu’elle a bien hâte de savoir qui est le mystérieux donateur de 1000 $, question de pouvoir lui serrer la main, le remercier chaleureusement et lui montrer sa récompense alors que la scène de la relève portera dorénavant le nom du généreux donateur pour un an.Chantal signale au passage qu’une grande ardoise honorifique sera produite par le Triplex Suspendu pour commémorer ce généreux geste de socioresponsabilité qu'ont démontré les Limoulois. Intitulée Ardoise des Limoulois Unis, elle présentera le nom de tous les contributeurs. À ce titre, Chantal mentionne que les dons ne proviennent pas uniquement du site La Ruche, certains ayant été remis en mains propres. D'ailleurs, la journée même du vol, elle a reçu quelques appels de voisins, eux aussi cambriolés, qui lui ont offert de l’aide. Devant ce tsunami de générosité, Chantal l'avoue : si elle a beaucoup pleuré en raison du vol, ce n'est rien comparé à l'entraide limouloise dont elle a été témoin.Finalement, avec le surplus dégagé par la campagne, le Triplex Suspendu mettra sur pied un projet pour ses clients. Prochainement, sur la page Facebook du restaurant, l’équipe sondera les clients sur le type d'initiative qu'ils aimeraient.C'est peu dire, mais ça fait toujours chaud au coeur de voir des histoires malheureuses se terminer ainsi. Ce n'est pas la première fois que de tristes événements frappent le quartier depuis quelques années, mais on peut compter sur l'entraide de la population qui répond d'un ton unanime par sa générosité. C'est ça, le Limoilove.[ À lire aussi : Le Triplex Suspendu, victime de malfaiteurs ]

Publicité