MondoKarnaval : le carnaval d'été qui a trouvé sa place à Limoilou

Le défilé du Mondokarnaval a offert un tour du monde de 30 minutes aux spectateurs.
Le défilé du Mondokarnaval a offert un tour du monde de 30 minutes aux spectateurs.

Plus de 10 000 personnes se seraient pressées au Lieu historique national Cartier-Brébeuf et sur le parvis de l'hôtel de ville, cette fin de semaine, pour apprécier la deuxième édition du MondoKarnaval, selon l'organisation. Avec près de 40 spectacles internationaux, des dégustations, de l'artisanat et des kiosques représentant 30 pays, l'événement a battu son plein et a su s'imposer comme célébration de toutes les cultures à Québec.

La scène du Mondokarnaval a accueilli 40 spectacles au lieu historique national Cartier Brébeuf cette fin de semaine.Devant la réussite de la première édition, le MondoKarnaval a pu voir plus gros en 2015 grâce au soutien financier de la Ville de Québec, qui s'était engagée à subventionner davantage l'événement si le succès était là.À l'occasion de la Fête de la Ville de Québec, le MondoKarnaval avait démarré ses festivités en grandes pompes, ce vendredi 3 juillet, sur  le parvis de l'hôtel de ville. Le Mondokarnaval a ainsi profité de la forte affluence pour inviter les touristes à prolonger la fête à Limoilou les deux jours suivants.Luc Boivin, porte-parole du Mondokarnaval, était en spectacle avec son groupe Tambouyé et d'autres invités le samedi 5 juillet dans les alentours de 19h.L'ensemble des spectacles étant désormais rassemblés au Lieu historique national Cartier-Brébeuf (en 2014, les artistes s'étaient produits au Cercle et au Petit Impérial), l'installation d'une plus grande scène dans le parc s'imposait. Une quarantaine de spectacles et démonstrations de danses traditionnelles s'y sont enchaînés avec des artistes de Québec, Montréal (Luc Boivin et Tambouyés, Joaquin Diaz), Ottawa (Le R) et même de la Martinique (Stella Gonis, Bassingo).Spectacle de zuruba au lieu historique national Cartier Brébeuf, ce samedi 5 juillet.Le samedi 4 juillet, de nombreuses familles sont venues dès 11 h profiter du beau temps et des nombreuses activités proposées, comme voir son prénom écrit en arabe au kiosque du Maroc, se faire coiffer de tresses africaines au marché des artisans ou encore s'initier au djembé avec l'école Luma Percussions.Les festivaliers ont d'ailleurs vécu au rythme des percussions qu'on pouvait entendre de toutes parts sur le site. Entre le percussionniste Luc Boivin, également porte-parole du MondoKarnaval, et son groupe Tambouyés, sans oublier l'ensemble afro-brésilien Zuruba de Montréal, les festivaliers ont pu danser et découvrir des musiques du monde entier.

Apogée défilé

Les danseuses de Bollywood pour le défilé du Mondokarnaval le 5 juillet dernier.Ce même samedi à 16 h, les visiteurs et le voisinage de Limoilou étaient invités à assister au défilé carnavalesque d'été dans les rues d'Espinay et de Cadillac.En tête de cortège : les danseuses de Samba Québec accompagnées en musique par l'école Zuruba, qui ont tout de suite donné le ton pour nous faire voyager au Brésil sans avoir à décoller du quartier.Le char de la Chine au défilé du Mondokarnaval le 5 juillet dernier.Petites comme grandes communautés d'une vingtaine de pays ont ensuite paradé en costumes traditionnels et en musique. Les spectateurs ont pu notamment découvrir le football gaélique et le hurling, sports traditionnels d'Irlande, le Bollywood de l'Inde, ou encore la capoeira, art martial afro-brésilien.Québec avait aussi ses représentants avec les chars du Carnaval d'hiver, sur lequel jouaient Jeunes musiciens du monde, et des Fêtes de la Nouvelle-France.

Célébration du métissage culturel

Il y avait également de quoi éveiller les papilles au MondoKarnaval. Les dégustations ont été tellement populaires que certains kiosques ont épuisé leurs stocks le samedi tout juste à l'heure du souper. Parmi les nombreux plats, les festivaliers ont pu goûter aux picarones du Pérou, des beignes à base de courge et patates douces servis avec du sirop de miel, aux bretzels d'Allemagne ou encore à un cocktail originaire de l'Asie, composé de petits fruits d'argousier cultivés... à Saint-Ubalde au Québec !Les festivaliers pouvaient notamment goûter aux bretzels allemands au Mondokarnaval.Certains ont pu profiter du Amma, massage sur chaise d'origine japonaise, donné par le masseur itinérant Ammasan. De 10 à 30 minutes, ce type de massage est populaire dans les événements publics où même les enfants peuvent se familiariser avec cette pratique.Également fête du métissage culturel, le MondoKarnaval avait invité plusieurs artistes à représenter ce mélange d'influences. Parmi eux : Robbob, né dans l'Ouest canadien de parents croates et fier habitant de Limoilou aujourd'hui, et la porte-parole Marième, Québécoise d'origine sénégalaise, ont offert cette musique teintée d'influences internationales.Les Chercheurs d'or faisaient partie des quelques ambassadeurs du Québéc pour cette édition du Mondokarnaval.Les Chercheurs d'or, qui se font représentants du Québec avec plusieurs tournées à travers le monde, ont également proposé un spectacle tout en énergie et en finesse pour le dernier jour de l'événement. Un dimanche plus tranquille où les spectateurs ont pris le goût de se relaxer sous le soleil au son de la mandoline et du banjo...Devant un deuxième succès, le MondoKarnaval espère bien s'élargir et devenir un événement multiculturel de référence à Québec. Voilà qui est bien parti !Ci-bas : ajout vidéo de Jean Cazes.[ À lire aussi : Plaza Limoilou : dévoilement du MondoKarnaval 2015 ! ][youtube clip_id="XsfFrrPxIYs" width="625" height=""]