Nouvelle voix pour les piétons

Source : Le Soleil, Annie Morin, 7  octobre 2015 

(…) On est un groupe de piétons engagés. Chacun de notre côté, ça faisait plusieurs mois, voire plusieurs années qu’on trouvait qu’il y avait beaucoup de problématiques qui touchaient les piétons, des problèmes de sécurité, d’aménagements mal faits. On a décidé de se regrouper, de créer une organisation et de porter la voix des piétons qui manquait dans l’espace public », explique Jeanne Robin, porte-parole Piétons Québec.

La résidente – et piétonne – du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec s’attend à ce que la nouvelle organisation, portée par des bénévoles de partout au Québec, soit très sollicitée.Déjà, plusieurs piétons veulent dénoncer des situations dangereuses ou dérangeantes. Et puis il y a des débats de société lancés sans que l’avis des piétons n’ait été spécifiquement pris en compte.C’est le cas de la réforme annoncée du Code de la sécurité routière. Le ministre des Transports, Robert Poëti, a démarré ce chantier pour améliorer la sécurité des cyclistes après une vague de décès à vélo au printemps 2014. Mais il y a encore davantage de piétons victimes d’accidents chaque année au Québec, fait remarquer Mme Robin, et personne pour réclamer officiellement des changements. (…)Éliminer les « pas perdus »Pendant le mois d’octobre, Mois du piéton, l’organisme Vivre en Ville lance aussi une campagne de promotion de la marche et de la culture piétonne. « Notre objectif, c’est de faire marcher le Québec pour des trajets de courte distance », explique Vanessa Normand, directrice régionale à Vivre en Ville. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : À quoi servent les passages pour piétons ? (2 de 2). ]