Pas à pas vers l’écoquartier Maizerets

maizerets-canardiereQue manque-t-il à Maizerets pour pouvoir être qualifié d’écoquartier ? Cette question, posée par le comité écoquartier du conseil de quartier Maizerets, a donné lieu à une vive tempête d’idées entre la vingtaine de citoyens ayant répondu à l’invitation qui les convoquait au Domaine Maizerets jeudi dernier.affiche-conseil-quartier2Les projets d’écoquartiers les plus médiatisés à Québec sont ceux de D’Estimauville et de Pointe-aux-Lièvres. Ces futurs quartiers auront été entièrement construits selon les normes les plus récentes de l’élaboration et de la mise en oeuvre des écoquartiers. Maizerets, qui a pris forme au siècle dernier, a été développé pour faciliter les déplacements automobiles. Ses bâtisses datent de 1940. Peut-il vraiment prétendre au titre d’écoquartier ?

 Une idée pas si saugrenue

Si quelques sceptiques ont fait entendre leur voix en début de soirée, la présentation d’Audrey Roberge, éco-conseillère indépendante à l’origine du rapport sur le développement de l’écoquartier Maizerets, a paru motiver l’assistance. Prenant exemple sur Saint-Jean Baptiste – que ses citoyens ont autoproclamé écoquartier , l’éco-conseillère fait valoir que Maizerets détient certains éléments intéressants pour s’en arroger le titre. L’idée est de travailler sur le bâti en identifiant les idées porteuses.Bien sûr, il y a des manques à gagner : faible mixité commerciale/résidentielle, proximité de la zone industrielle, automobile trop présente… Suivant ces constats, les citoyens ont pu prendre la parole pour soumettre leurs idées de gestes à poser pour engager Maizerets dans la marche vers l’écoquartier.

De l’agriculture urbaine à la centrale géothermique

Et des idées, ce n’est pas ce qui manque aux citoyens. Celles qui ont été  évoquées vont de la plus simple à la plus complexe, de la plus concrète à la plus inventive : système de géothermie pour le quartier, mesures d’apaisement de la circulation, Maizerets quartier nourricier, création d’une Société de développement commerciale (SDC), culture en façade, instauration d’un système de troc des récoltes, rues mixtes, rues blanches (rue laissée enneigée l’hiver) et réhabilitation du cheval en ville. On s’inspire de Saint-Jean-Baptiste, de Montréal, de Copenhague, de l’Europe. Toutefois, de manière générale, les participants se sont montrés réalistes ; en témoigne l’intervention de ce citoyen :

Malheureusement, ce sont de petits exemples qu’on peut développer. On est déjà dans un urbanisme des années 1940-1950, alors acceptons de faire ce qu’on peut. Un vrai écoquartier, ce sera peut-être ce que même le maire Labeaume a eu de la misère à faire aboutir dans D’Estimauville. »

L’idée de poser des gestes qui améliorent le bâti et favorisent la vie de quartier est certes rassembleuse. Il faudra toutefois donner une direction claire à toutes ces idées d’intervention, afin d’éviter l’accumulation de petits projets ponctuels sans cohérence entre eux.

Beaucoup de questions

Par ailleurs, plusieurs préoccupations ont émergé lors de cette tempête d’idées : quelle relation le quartier entretiendra-t-il avec D’Estimauville ? Si le nouveau développement attire une population potentiellement bien nantie et fort différente de celle de Maizerets, drainera-t-il les services ou, au contraire, fournira-t-il une nouvelle clientèle aux commerces du coin ? La préoccupation la plus partagée concernait le cœur de Maizerets : où se situe-t-il ? Comment faire pour le développer ?Le compte-rendu de la consultation sortira prochainement et le comité affirme que toutes les idées seront prises en considération lors des phases ultérieures de la démarche. Pour se tenir au courant des prochaines étapes du processus, consultez la page Facebook du conseil de quartier Maizerets.

Documents en lien avec la rencontre :

Rapport sur le développement de l’écoquartier Maizerets  partie 1 et partie 2

Série de billets sur la question des écoquartiers par Érik Rivard :

 

Publicité

 

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.