Québec : neuf champs de bataille, neuf combats

Source : Le Soleil, Annie Mathieu, 2 août 2015 

Qui vous a représenté à Ottawa au cours des dernières années et qui tentera sa chance cette fois-ci? Le Soleil vous rafraîchit la mémoire en présentant un résumé des luttes passées dans les neufs circonscriptions de la grande région de Québec et les candidats qui sont sur les rangs pour obtenir un emploi à Ottawa le 19 octobre prochain.

1- QuébecDéputée sortante : Annick Papillon (NPD)Le centre-ville de Québec a été aux mains de la bloquiste Christiane Gagnon pendant 18 ans. Du bleu, la circonscription est passée au orange en 2011 lorsque la jeune néo-démocrate, Annick Papillon, s'en est emparée. Cette dernière est de nouveau sur les rangs alors que son ancienne adversaire du Bloc québécois a hésité avant de renoncer, cet été, à l'idée de prendre sa revanche. Le candidat n'est donc pas encore choisi pour la formation de Gilles Duceppe, tandis que l'économiste et professeur de l'Université Laval Jean-Yves Duclos portera les couleurs du Parti libéral du Canada. Le jeune Pierre-Thomas Asselin tente sa chance avec les troupes de Stephen Harper, comme son père Jean-Pierre Asselin dans Louis-Hébert. (...)2- Beauport-LimoilouDéputé sortant : Raymond Côté (NPD)Créée en 2003, la circonscription, qui ne portait d'abord que le nom «Beauport», a d'abord été bloquiste avec Christian Simard, aujourd'hui dg de Nature Québec. Ce dernier était parvenu à battre au scrutin de 2004 le candidat vedette libéral et membre du Parlement de 1977 à 1984 (Louis-Hébert), Denis Dawson, par le double des voix. La conservatrice Sylvie Boucher lui a arraché le siège en 2006 par moins de 1000 votes, puis a une nouvelle fois remporté l'élection quatre ans plus tard. Le néo-démocrate Raymond Côté, qui a raflé la mise avec une confortable avance en 2011, veut poursuivre sa carrière au Parlement. Il affrontera le copropriétaire de Brynd smoked-meat, Antoine Bujold, qui se présente avec le Parti libéral du Canada. L'étudiant et réserviste dans les Forces canadiennes, Alupa A. Clark, a surpris en doublant l'ex-directeur général du Carnaval de Québec, Jean Pelletier, qui voulait porter les couleurs conservatrices. (...)[ Tout l'articleÀ lire aussi : La vague orange s’empare de Beauport-Limoilou !. ]