« Laideur urbaine » : Érick Rivard à l'émission radio C'est fou...

La laideur n'est pas que le contraire du beau (Source : C'est fou... - Radio-Canada, 23 mai 2015) (...) Cette semaine, la laideur est au coeur des discussions de Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau, ainsi que de leurs invités Jean-René Dufort, l'architecte et designer urbain Érick Rivard et la philosophe Joëlle Tremblay.Pas facile de définir la laideur, explique cette dernière. « On a toujours parlé du laid comme étant le contraire du beau. En effet, la beauté est beaucoup plus facilement universalisable, tandis que la laideur est multiple », distingue Joëlle Tremblay.Érick Rivard est sensiblement d'accord avec la philosophe. « Dans le paysage, le laid est plus difficile à définir parce qu'il nous rend indifférents. Ce sont des lieux banalisés, des paysages du laisser-faire, auxquels on n'a pas tendance à accorder une signification particulière », analyse-t-il, en donnant l'exemple de la laideur de l'autoroute 20 entre Montréal et Québec.[ La suite (audio-fil). En complément : La laideur urbaine (2e partie) : un choix de société. À lire aussi : « Écoles laides au Québec »: l’exception limouloise ?. ]