Une solidarité qui atteint des sommets

arbre1

Dans quelques jours, des étudiants du programme d’ébénisterie de l’entreprise de formation Dimensions recevront un cadeau bien spécial attendu depuis longtemps. Un cadeau directement venu des rues de Limoilou.

arbre5L’histoire commence alors qu’apparaissent d’énigmatiques triangles rouges sur quelques uns des gigantesques arbres du boulevard Benoît-XV. La marque soulève le questionnement de Guillaume Breton, résident du secteur et employé chez Dimensions. Quelques jours plus tard, il intercepte le camion transportant les larges billots, alors que le véhicule quitte tout juste les lieux de la coupe. Après avoir questionné le chauffeur, il apprend que les arbres sont destinés à être transformés en bois de chauffage dès le lendemain matin. S’amorce ensuite une course contre la montre où Guillaume parvient à remonter rapidement jusqu’au patron de la compagnie Dufour & Lapierre, chargée de l’entretient arboricole.

Ils me tiennent à cœur ces arbres-là, explique Guillaume Breton. Je me suis dit : ça se peut pas qu’ils fassent du bois de chauffage avec ça. Il faut que je puisse faire quelque chose. […] Les planches natural edge qu’on pourra faire avec ce projet-là, c’est très difficile à trouver et ça coûte excessivement cher. »

arbre3Après quelques coups de téléphone, la compagnie accepte non seulement de faire cadeau des arbres abattus du Vieux-Limoilou à l’école d’ébénisterie, mais décide également de leur livrer tout à fait gratuitement. En découlera une suite de collaborations fructueuses qui permettront au projet de s’enraciner concrètement dans le programme de la classe de Guillaume, et ce, à moindre coût. Du processus de sciage, effectué par Frédéric Winterson, jusqu’au séchage, offert par Mario Welsh de Duchesnay (école de foresterie et de technologie du bois), cette chaîne humaine coopérative aura permis aux jeunes apprentis ébénistes de suivre en exclusivité toutes les étapes qui mènent la grande quantité de bois jusqu’à l’atelier de l’entreprise Dimensions.arbre2Composée de jeunes de 16 à 17 ans en décrochage ou en difficulté d’apprentissage scolaire, la classe d’artisans en herbe de Guillaume Breton doit fabriquer, tout au long de la formation, des objets et des meubles divers. Si une partie des items sont imposés dans le cheminement régulier, une autre partie peut tout aussi bien venir de commandes extérieures de particuliers. Une fois mises à la disposition des étudiants, les magnifiques planches issues de la forêt urbaine limouloise pourront être transformées en une multitude d’objets de grande qualité, dotés d’une facture unique et d’une valeur sentimentale ajoutée. Ainsi, les résidents de Limoilou pourraient bientôt pouvoir commander une table, une fenêtre, ou une porte sculptée à même un matériau ayant grandi à quelques mètres de chez eux. «Ça fait tellement une grosse différence pour un jeune de faire un projet réel qui sert a quelqu’un, insiste l’instigateur du projet. Y a quelque chose qui se crée; un fierté qui est dur à expliquer et un lien spécial avec le client»Obtenues pour une fraction du prix demandé dans les boutiques spécialisées, ces commandes sont aussi l’opportunité de donner un objectif tangible aux étudiants, qui gagneront confiance et estime de soi à travers un projet plus grand que nature, à la fois écologique et économique.

Quelques mots sur l’école

arbre4L’entreprise de formation Dimensions est une OBNL située au cœur du quartier Les Saules ayant pour mission d’offrir une formation aux classes sociales plus démunies, ayant une scolarité limitée ou l’impossibilité de retourner par eux-même sur le marché du travail. Dotée d’un volet soudure et d’un volet ébénisterie commerciale, l’école propose une alternative aux mesures temporaires de soutient à la dépendance sociale, tout en permettant l’obtention d’un diplôme reconnu auprès des employeurs.

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.