Un marché permanent à Limoilou : Oui ! Mais...

Source : Le Journal de Québec, Claude Villeneuve (blogue), 21 avril 2015 COLLECTIF RUTABAGA - MARCHÉ PUBLIC DE LIMOILOU(...) Je l’ai mentionné plus tôt, je suis impliqué dans l’OBNL qui organise le Marché public de Limoilou, lequel a lieu sur huit dimanches en été. C’est un grand succès, tenu à bout de bras par des bénévoles engagés, misant sur la présence de producteurs de savoir-faire et, surtout, sur la participation enthousiaste d’une moyenne de 2 200 citoyens chaque semaine. Nos amis du Collectif Fardoche suscitent aussi une belle adhésion avec le Marché Saint-Sauveur.N’oublions pas également le P’tit marché solidaire de Limoilou, qui donne accès à des aliments à prix modique à une clientèle qui n’aura peut-être pas les moyens de se rendre au nouveau marché. Il œuvre dans la paroisse de Stadacona, encore plus près d’ExpoCité.Pour mettre en place son initiative, le Collectif Rutabaga a pu compter sur le support logistique de la Ville et, surtout, sur l’appui de Suzanne Verreault et Geneviève Hamelin, les deux conseillères municipales du secteur. Elles ont ouvert toutes les portes.Un marché saisonnier et temporaire peut coexister avec un marché permanent dans Limoilou. Tout d’abord, parce qu’il offre la possibilité à des producteurs plus petits de rencontrer une clientèle urbaine. Les fermes familiales n’ont pas toutes le niveau de production et la main-d’œuvre pour tenir boutique sur plusieurs semaines dans un grand marché, où le coût des tables est plus élevé.En outre, les marchés de proximité proposent une expérience différente aux citoyens qui le fréquentent. C’est une occasion de se réapproprier la rue et de se retrouver entre voisins. Les usagers du Marché public de Limoilou sont principalement résidents des environs et viennent y faire leurs emplettes à pied. Il serait dommage de les priver de cette activité qui ne dure que huit semaines en été. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : ExpoCité devra être plus accessible. ]