Un nouveau directeur général pour la SDC 3e Avenue

sebastien-chamberland

Depuis la mi-juillet, la SDC 3e Avenue a un nouveau directeur général : Sébastien Chamberland. Monlimoilou.com l’a rencontré, question d’en savoir un peu plus sur sa vision du développement de l’artère commerciale, quelques jours après son entrée en poste.

2015-04-17-3e-avenue-ml-01D’entrée de jeu, ce qui frappe le nouveau directeur général de la SDC 3e Avenue ? « Le dynamisme et l’effervescence de l’artère. »Évidemment, devant ce constat, l’un des défis auquel fera face Sébastien Chamberland, c’est, justement, de garder le rythme ! « Le défi, c’est que cette effervescence ne s’essouffle pas, de garder l’attrait qu’a actuellement la 3e Avenue », explique-t-il.Cela dit, selon lui, les bases sont solides. Après tout, la clientèle première de la 3e Avenue, ce sont les quelque 15 000 résidents du coin.

Ce sont eux qui font vivre cette artère commerciale, ce noyau, qui vient de Limoilou… Après tout : la 3e, ça reste une artère axée sur le commerce de proximité, contrairement à d’autres artères commerciales qui, elles, dépendent de la clientèle en transit. C’est ça notre force ! »

À peine arrivé en poste, il s’affaire à prendre le pouls de l’artère, « en mode écoute». Il est sur place, au fil de la journée, pour bien saisir le rythme du quartier, du matin au soir. Bref, il « vit l’artère ».

Et le midi, je vais dîner à la table d’un des restaurants du quartier, un différent à chaque jour, et je continuerai à faire ainsi pour le reste de l’été. »

En ce sens, l’homme d’affaires, ancien président de l’Association des gens d’affaires de Saint-Sacrement, profite de l’été pour s’approprier ses dossiers et rencontrer ses membres autant que les acteurs du milieu, avant que les vacances des uns et des autres ne se terminent, que la frénésie de l’automne commence.

Dossiers prioritaires

3e-AvenueD’emblée, son conseil d’administration lui a donné pour mandat de porter une vive attention à quelques grands dossiers, dont la signalisation des transports sur la 3e ou encore l’illumination de l’artère pendant la saison hivernale.Cela, sans oublier les parcomètres, qui feront leur apparition sur la 3e cet automne. « Qu’on le veuille ou non, ils vont être là », indique M. Chamberland.Reste à voir de quelle manière l’administration municipale proposera d’effectuer leur intégration. Là encore, il est prêt à écouter et discuter. Sur l’idée de partage des revenus évoquée plus tôt cet été par la SDC Nouvo Saint-Roch, il préfère attendre avant de se prononcer.Et sur les quelques fermetures de commerces observées ces derniers mois ?

Il y a un effet naturel, lié au marché… Il n’y a rien de facile, que ce soit dans le commerce de détail ou la restauration… Et certains projets sont plus difficiles encore, et ne durent pas longtemps. D’autres, plus solides pour une raison ou une autre, traversent les épreuves. Et je dois le dire : en matière de projets qui durent, on a une artère très solide à Limoilou ! » explique le directeur général, qui a piloté – pour lui-même ou d’autres – une vingtaine de projets dans le domaine de la restauration.

Reste maintenant à terminer de s’installer. À continuer de s’approprier les dossiers laissés par l’administration précédente, et à voir de quelle manière il pourra « guider l’effervescence » de l’artère, en accord avec la vision des gens d’affaires qui l’animent.

J’ai des beaux défis devant moi, encore bien des gens à rencontrer ! » lance-t-il.