Un « ras-le-bol populaire » timide...

Manifestation, 3e Avenue

À vue de nez, une trentaine de citoyens participaient à l'événement pacifique en divers points de l'intersection du chemin de la Canardière et de la 3e Avenue, lors de mon passage peu après 19h, ce soir.

Organisée par deux citoyennes, la Casserole pour le ras-le-bol populaire avait pour but de dénoncer les mesures d'austérité. Plusieurs autres villes et quartiers étaient aussi invités à se joindre au mouvement.« Ce-n'est-qu'un-début... », comme dit la chanson ? S'il faut saluer à mon avis cette initiative, reste que beaucoup d'observateurs de la scène politique - si je me fie à ce que je lis ou ce que j'entends à Radio-Canada - doutent que dans les prochaines semaines, les manifestations populaires anticipées un peu partout au Québec prendront l'ampleur de celles d'il y a trois ans, comme observées à cette même intersection. À moins que d'autres « causes » retiennent l'attention publique, la crainte d'une réélection des conservateurs à titre d'exemple...[ À lire aussi : Les casseroles prennent la rue à Limoilou ! (bis) (juin 2012) ]