Un second Phare bientôt dans Limoilou ? – Poisson d’avril!

Das geplante Bürogebäude 'Bau 1'
Le siège social de la compagnie Hoffman-La Roche en Suisse, conçu par les architectes Herzog et De Meuron. Sébastien Turgeon cite cet immeuble de 41 étages en exemple pour un éventuel projet immobilier de même envergure à Limoilou.

Et bien oui, il s’agissait d’un poisson d’avril! On est quand même un peu surpris que vous ne « mordiez » pas à la fabuleuse idée d’avoir un logement avec vue sur l’amphithéâtre !

La réponse favorable donnée à la tour Le Phare, annoncée il y a quelques semaines par le Groupe Jules Dallaire, a donné un erre d’aller aux promoteurs immobiliers, tant et si bien qu’un nouveau projet de « Phare » est envisagé pour le secteur Limoilou.Selon la firme d’architecture Simard, Turgeon et associés, conceptrice du projet, c’est le secteur du parc Cartier-Brébeuf qui serait envisagé afin de recevoir ce nouveau mégacomplexe immobilier.

Il y a beaucoup de parcs dans le secteur Limoilou, alors il a été jugé plus payant par un regroupement de promoteurs immobiliers d’utiliser ce terrain afin de développer ce nouveau complexe, qui serait construit en écho à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. D’ailleurs, certains des motifs à caractère environnemental pourraient, si les budgets le permettent, être intégrés à ce développement immobilier », indique l’architecte Sébastien Turgeon.

Certes, pour permettre la réalisation du projet, il faudra que Parcs Canada accepte de louer ou céder le terrain concerné, mais M. Turgeon ne s’en préoccupe pas outre mesure pour l’instant : « On traversera la rivière quand on sera rendu au pont », répond-il avec, dans la manche, des atouts qu’il refuse de dévoiler pour l’heure. Chose certaine,

Ce sera un élément fort pour le développement et le renouveau du secteur Stadacona, d’autant plus dans un contexte où de nouveaux pôles de services seront développés autour du nouvel amphithéâtre », ajoute-t-il.

Moins ambitieux que le Phare

Cela dit, l’immeuble annoncé ne sera pas d’une envergure équivalente au Phare, mais plutôt légèrement plus petit. « On parle d’environ 45 étages, c’est ce qui a été discuté jusqu’à présent. Et ça fera une belle vue sur l’amphithéâtre pour les propriétaires ! », note l’architecte.L’équipe du projet, lequel pour l’instant est appelé simplement « Tour Jacques-Cartier », cherchera également à consulter la population afin de bien cibler ce qui fait l’identité du secteur.

L’idée, évidemment, est d’ancrer l’immeuble le mieux possible dans l’identité de Limoilou. On veut avoir quelque chose d’emblématique, en phase avec la vie du quartier, les dynamiques citoyennes. On veut que cet immeuble serve d’emblème à la fois pour Limoilou, pour l’est de la ville, autant que pour le secteur de l’amphithéâtre », continue Sébastien Turgeon.

Ce projet immobilier se fera simultanément avec les développements hôteliers prévus dans le secteur de l’amphithéâtre. Les travaux devraient débuter, si tout va bien, en mars 2017, dans l’espoir de livrer le tout complété en septembre 2019.