Une pétition pour conserver les bacs de recyclage dans La Cité-Limoilou

bac01
Photo courtoisie: Radio-Canada

Le 13 avril prochain, l’usage de bacs de recyclage sera définitivement terminé dans l’arrondissement La Cité-Limoilou. La réception de l’avis, dans le bulletin mensuel de la Ville de Québec, a fait réagir et, depuis jeudi dernier, une pétition afin de sauvegarder l’usage de ces bacs circule sur les réseaux sociaux.

Publicité

« Non, à l’utilisation des sacs de plastique pour les collectes des matières recyclables dans la ville de Québec. Nous voulons continuer d’utiliser les bacs parce qu’ils sont pratiques, propres et réutilisables », peut-on lire sur cette pétition, qui a été mise en ligne par une résidente du quartier Saint-Sauveur, Geneviève Thibault.

J’étais seule chez moi avec un sentiment de révolte qui m’envahissait. Je voulais faire quelque chose pour protester, mais quoi ? J’ai partagé mes impressions sur Facebook et les échos ne se sont pas trop fait attendre. Les réactions sont unanimes autour de moi : pourquoi effectuer un tel retour en arrière ? À partir de là, j’ai eu besoin de savoir combien nous étions à trouver cela absurde. Je me suis dit : « Je ne sais pas comment on va faire pour renverser la décision, je ne sais même pas si c’est possible, mais je vais commencer par savoir combien nous sommes » », explique-t-elle.

La décision prise par la Ville lui apparaît « illogique » : « C’est un non-sens à la fois écologique et économique », dit-elle, notant que l’utilisation de sacs risque bien de coûter plus cher pour moins de rendement et plus de création de déchets.

On essaie de diminuer le plus possible notre utilisation de sacs lors de nos achats, mais, après ça, il faut mettre notre recyclage dans un sac de plastique ! Je ne comprends pas les arguments de la Ville, je ne peux me faire à l’idée que c’est pour le mieux… On a un système qui fonctionne somme toute assez bien, quelques améliorations pourraient certainement permettre de mieux accommoder certains quartiers, mais là, j’ai l’impression qu’on est en train de jeter le bébé avec l’eau du bain… », lance Geneviève Thibault.

Faire le plein de signatures

121004_zd7de_bac-vert-ordures_4Au moment d’écrire ces lignes, le nombre de signataires à cette pétition s’approchait des 600.

Comme il s’agit de ma première action du genre, je prends les choses comme elles viennent, sans trop avoir d’attentes. Ça fait du bien de savoir que je ne suis pas seule à avoir ce point de vue », indique-t-elle.

Pour le moment, l’objectif demeure de faire le plein de signatures, que ce soit en continuant à la faire circuler sur le Web, ou en s’associant aux initiatives qui seront mise en place par différents comités et groupes de citoyens de l’arrondissement. Cela, tout en profitant des séances organisées sur le sujet par la Ville, question de bien saisir la nature de la décision qui a été prise, et de mieux planifier les actions à venir. « J’irai moi-même à l’une des séances d’information pour en connaître un peu plus. Suite à cela, je pense que l’on sera en mesure de penser à un plan d’intervention », poursuit Mme Thibault.Tout cela, en route vers le 13 avril prochain, moment où la jeune femme compte bien se rendre au conseil d’arrondissement afin d’y déposer la pétition. « Ils doivent connaître notre mécontentement », conclut-elle.[ Pour lire ou signer en ligne la pétition « Conservons les bacs poubelles pour les matières résiduelles! Ville de Québec ». ]