Beauport 2020, un projet essentiel pour Québec selon le député fédéral Alupa Clarke

2015-07-14-port-ml-03
Publicité

Les questions environnementales et économiques évoluent en parallèle lorsqu’on parle du Port de Québec. En entretien avec Monlimoilou.com, le député de Beauport-Limoilou Alupa Clarke a tenu à saluer les initiatives de la Ville de Québec en matière d’évaluation environnementale, et de rappeler l’importance du projet Beauport 2020.

D’emblée, sur le plan environnemental, Alupa Clarke a tenu à saluer l’initiative de la Ville de Québec qui, en fin d’année 2015, avait annoncé son intention d’aller de l’avant avec une vaste évaluation quant à la qualité de l’air du secteur Limoilou, qui ira bien au-delà des impacts liés au Port de Québec.

Au terme de cette enquête menée sur deux ans, nous serons en mesure de savoir exactement ce qu'il en est quant à la qualité de l’air, de savoir quelle est exactement la nature du problème et de le régler », souligne le député fédéral.

En attendant les résultats de cette analyse, il compte adopter une position de neutralité dans ce dossier. « Je ne souhaite pas être alarmiste », précise-t-il.

Rencontrer les acteurs du dossier

alupa-clarke-bureau2Pendant et après la campagne électorale de l’automne dernier, il a eu l’occasion d’aller à la rencontre de divers acteurs du dossier, tant auprès de conseils de quartier qui lui ont partagé leurs inquiétudes, qu’auprès de l’Administration portuaire de Québec.

J’ai eu l’occasion d’aller visiter le Port, de voir l’état de leurs finances, autant que de constater ce qui a été mis en place pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’émission de poussières », souligne-t-il, citant notamment les systèmes de capteurs et de jets d’eau.

Compte-t-il aller à la rencontre de groupes citoyens, comme l’Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec ?

J’ai croisé Véronique Lalande lors d’une journée citoyenne organisée par le Port de Québec récemment. J’ai tenu à la féliciter pour son travail, et je l’ai invitée à venir à mon bureau me rencontrer », note M. Clarke.

Projet d’agrandissement

Le député fédéral estime que ces évaluations devront se faire en parallèle du projet d’agrandissement du Port de Québec, une initiative qu’il juge « très importante, autant pour le comté que pour la région de Québec ».Le projet Beauport 2020 permettra au Port, selon Alupa Clarke, de « rester compétitif » par rapport aux autres ports au tirant d’eau similaire ailleurs sur le continent américain.

Il ne faut pas oublier que la ville de Québec a un merveilleux potentiel pour le transport maritime ! Dans le contexte actuel, il est nécessaire que les infrastructures du Port doivent être repensées et améliorées », fait valoir l’élu, qui rappelle par ailleurs que le projet Beauport 2020 fait consensus dans tous les paliers gouvernementaux. « C’est certain qu’on va talonner le gouvernement en place sur ce projet ! »

[ À lire également : retour sur les premiers mois du mandat d’Alupa Clarke ; regard sur les trois grandes priorités du député fédéral pour Beauport-Limoilou. ]