Cégep Limoilou : trois fois champion au Défi sans auto solo

Cégep Limoilou
Barbara Genest, consultante pour le Cégep Limoilou et directrice de Québec’ERE, Amélie Bédard, étudiante en Arts, lettres et communication - Langues, membre du Comité d’action et de concertation en environnement (CACE) ainsi que du comité environnement étudiant, et Ginette Beaudoin, régisseure des Services communautaires et coordonnatrice du CACE du Cégep Limoilou. (Photo : courtoisie)

Pour une troisième année consécutive, le Cégep Limoilou a remporté le Défi sans auto solo, catégorie Grande organisation. Cette huitième édition s'est tenue le 21 septembre dernier dans le cadre de l'événement « J’embarque ! ».

Publicité

Le Cégep Limoilou s’est démarqué des 104 organisations participantes dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Ce succès, soutient l'institution, est attribuable à la mobilisation de la communauté collégiale qui a opté pour le bus, le vélo, la marche ou le covoiturage.L'initiative aura permis d’épargner 6 479,84 kg de gaz à effet de serre grâce aux 46 241,22 km qui, ce jour-là, n’ont pas été parcourus en voiture solo par les quelque 2000 participants du Québec. Pour sa part, le collège a contribué à la réduction de 22 % de ses gaz à effet de serre et de 24 % de ses kilomètres.Là n'est d'ailleurs par le seul effort environnemental notoire du Cégep Limoilou qui, quelques jours plus tard, recevait le prix Green Colleges, décerné par la World Federation of Colleges and Polytechnics (WFCP). Cette distinction a hissé le collège au deuxième rang mondial dans la catégorie Environnement, soulignant sa contribution exceptionnelle au développement durable, ses pratiques exemplaires en éducation relative à l’environnement et son engagement concret envers un avenir viable.Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain, en partenariat avec Hydro-Québec, Orléans Express, Via Rail et Transat étaient les organisateurs du Défi sans auto solo.À lire aussi : Le cégep accueille ses butineuses