Controverse sur le retrait de bancs publics : un nouveau mobilier urbain installé par des citoyens

p_20160911_155152
Photos courtoisie : Jérémy Ratomposon.

Dans les suites de la controverse entourant le retrait de mobilier public sur la 3e Avenue, un groupe de citoyens a procédé, dimanche, à la fabrication et l’installation d’un banc, coin 5e Rue. L’action vise à réaffirmer le caractère inclusif du Vieux-Limoilou.

p_20160911_145617Tel qu'annoncé précédemment, c’est dès 10 h, le dimanche 11 septembre, que le petit groupe de Limoulois et Limouloises s’est réuni dans les locaux de l’atelier coopératif La Patente, afin de procéder à la construction du banc à partir de palettes de transport :

Nous sommes allés chercher des palettes, puis nous avons commencé leur découpage, puis leur démontage. Comme modèle, nous nous sommes inspirés d’un banc construit et installé devant l’atelier, fabriqué avec ce matériel », explique Jérémy Ratomposon, l’un des citoyens à l’origine de l’initiative.

p_20160911_155230Après une journée de travail intensive, le banc a été installé sur la 3e Avenue.

C’est vers 16h que nous avons procédé à l’installation. Nous avons choisi de le placer près du lavoir, coin 3e Avenue et 5e Rue, où l’un des deux bancs publics enlevés par la Ville de Québec n’a toujours pas été remis », poursuit-il.

Les citoyens ont choisi de faire don du banc à l’administration municipale, afin de signifier leur attachement à un quartier inclusif et, ainsi, s’opposer à la gentrification du secteur.

Publicité

Rappel de la controverse

Rappelons que l’action s’inscrivait dans la suite de la toute récente controverse liée au retrait de mobilier public sur la 3e Avenue par la Ville de Québec. En effet, à la suite de plaintes de commerçants, l’administration municipale avait retiré quatre bancs sur l’artère. En début de semaine dernière, dans la foulée d’une grogne citoyenne exprimée, notamment, sur les médias sociaux, la conseillère municipale Suzanne Verreault avait obtenu que le mobilier retiré soit installé de nouveau.

En savoir plus sur...