De nouveaux appuis financiers permettent une offre élargie pour le Marché public de Limoilou

Marché public de LimoilouÀ l’aube de sa nouvelle saison, le Marché public vient d’obtenir de nouveaux appuis financier qui, en plus de lui permettre de bonifier son offre de service et d’animation pour l’été 2016, lui permettra également d’assurer plus avant la pérennité de ses activités pour les années à venir.

En effet, les bonnes nouvelles fusent pour l’équipe du Marché public de Limoilou : d’abord, une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), dont les modalités seront annoncés ultérieurement ; ensuite, un appui renouvelé – de l’ordre de 10 000 $ - via le Fonds d’aide au développement du milieu de la Caisse populaire de Limoilou.En amont, en outre, d’une éventuelle politique de soutien pour les petits marchés mise en place dans la foulée de la création du Grand marché d’ExpoCité, la saison 2016 s’amorce bien pour l’équipe du Marché public de Limoilou.

Pour nous, ça veut dire que nous pouvons acheter nos équipements et, ainsi, éliminer nos frais de location, générer des revenus en louant nos propres équipements et simplifier considérablement notre logistique. Notre matériel sera entreposé dans un conteneur se trouvant sur le site de l'École de cirque, un autre nouveau partenariat très apprécié. Nos bénévoles vivront une expérience beaucoup moins exigeante et plus satisfaisante », explique Claude Villeneuve, président du conseil d’administration du Collectif Rutabaga, l’organisme derrière le Marché.

Ainsi, ce financement permettra l’achat de 24 marquises, de même que des tables permettant d’accueillir « avec du neuf » les producteurs présents.

Plus de diversité, plus de confort

Marché public de LimoilouQuel effet ces appuis auront-ils pour la clientèle du Marché public ? Plus de produits, et plus de confort, assure Claude Villeneuve.

Nous aurons du mobiliser pour aménager des espaces bistro et offrir plus de confort à nos visiteurs. Nous voulons qu’ils se sentent bien sur la 3e Avenue, qu’ils viennent flâner, qu’ils restent trainer un peu avec nous ! »

Publicité

Qui plus est, plutôt que les 18 espaces pour producteurs annoncés, ce sont 24 emplacements qui seront disponibles. « Nous offrirons donc plus de diversité », poursuit M. Villeneuve.Une marge financière est aussi libérée, permettant de concrétiser les différents projets d’animation culturelle qui étaient sur la table, en collaboration notamment avec Limoilou en vrac et l’École de cirque. Cela, en plus d’un volet « formation » dans lequel, chaque semaine, une organisation invitée viendra présenter son travail sur le site du Marché.

Objectif : pérennité

epicea-herboristes-marche-publicCes nouveaux investissements auront pour retombée directe d’assurer la pérennité du Marché public de Limoilou, selon Claude Villeneuve :

Ça peut paraître gros, formulé ainsi, mais je n'hésite pas à le dire : avec ce plan de développement, la pérennité du Marché est assurée. Nous réduisons considérablement nos frais de fonctionnement, nous recevrons un financement récurrent et la fidélité de nos producteurs nous assure des revenus stables. Après tout le travail des trois dernières années, entamé sous le leadership de Jeanne Marcotte, nous sommes très fiers d'en arriver là. »

Le Marché public de Limoilou recommencera ses activités dès ce dimanche, 31 juillet, pour le reste de l’été. Et l’organisation est prête !

Toute l'équipe du conseil d’administration et notre coordonnatrice travaillent fort pour y arriver, alors que moi, je suis à Philadelphie pour le travail. J'ai un peu le coeur gros, je suis ça de loin, mais ils sont très bons. La relève se prépare ! J'ai hâte de rentrer à Limoilou et de retrouver notre Marché, dimanche, avec nos producteurs, nos bénévoles et nos visiteurs. En plus, c'est sûr qu'il va faire beau ! »