« Découvrir mon Limoilou », un tour guidé de quartier pour les nouveaux arrivants

Danielle Sévigny (chargée de projet), Margarita Morales (Centre Mgr-Marcoux) et Manon Roy (CIUSSS de la Capitale-Nationale).
Danielle Sévigny (chargée de projet), Margarita Morales (Centre Mgr-Marcoux) et
Manon Roy (CIUSSS de la Capitale-Nationale).

Il se pourrait bien que ce projet conçu dans Limoilou soit une des expériences les plus novatrices pour l’intégration de personnes immigrantes à leur quartier d’adoption. Ce projet, porté par le Centre Mgr Marcoux, c’est celui de proposer aux nouveaux arrivants des tours guidés de leur quartier pour découvrir les services offerts, les commerces utiles et les nombreux lieux de socialisation.

Imaginez-vous un instant débarquer dans un pays où l’alphabet est différent et que vous ne puissiez même pas déchiffrer une enseigne où un itinéraire d’autobus. C’est pourtant le quotidien des nombreuses personnes qui arrivent à Québec et qui decouvrir-limoilou-pamphletdoivent tout réapprendre. Aussi le Centre Mgr-Marcoux, en collaboration avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, a-t-il mis sur pied le projet Découvrir mon Limoilou en 2015 pour répondre à des besoins bien précis. L’objectif est de faciliter la vie des immigrants par un tour guidé des ressources disponibles et incontournables de la vie quotidienne. En réalité, c’est un concentré de ce que tout Néo-Québécois doit savoir pour toutes les sphères de sa nouvelle vie : école, loisirs, travail.Un guide bien particulier a été décliné pour les trois quartiers de Limoilou : Vieux-Limoilou, Lairet et Maizerets. L’outil recense des organismes communautaires, les structures scolaires, mais aussi les épiceries ethniques ou encore les friperies, tout ce qui peut donner un coup de pouce pour faciliter l’installation et l’intégration des nouvelles familles. Avec ce guide et un interprète, plusieurs tournées ont été organisées. À bord d’un minibus, les personnes ont pu decouvrir-limoilou-pamphletréaliser un parcours de deux heures avec des arrêts pour mieux appréhender des lieux aussi variés que le centre local d’emploi ou encore la piscine intérieure du Patro. Les portes se sont ouvertes et les immigrants ont pu se familiariser et se sentir plus à l’aise avec ce qui nous semble si simple au quotidien.Selon les porteuses du projet, ce besoin d’accompagnement direct est nécessaire, et plus que ce que l’on peut imaginer. Si certains immigrants sont un peu plus autonomes, d’autres rencontrent plus de difficultés : acheter un billet de bus près de chez soi, trouver une épicerie qui vend des mets de son pays…, cela reste compliqué. La transition est souvent tout un choc, d’un camp de réfugiés à un monde organisé et normé comme celui du Québec.Ce projet innovant en matière d’intégration vient de se terminer. Selon Manon Roy, organisatrice communautaire au CIUSSS de la Capitale-Nationale, il pourrait continuer sous une autre forme ; les citoyens seraient amenés à faire découvrir toutes les richesses du quartier aux nouveaux arrivants, contribuant à faire de Limoilou un quartier accueillant. Les autres partenaires du projet sont : le Centre communautaire Jean-Guy Drolet, Le Conseil de quartier Lairet, L’Évasion St-Pie X ainsi qu’un citoyen.