Enquête sur les événements du Vieux-Limoilou : esprit de communauté recherché

Marché public de LimoilouPlus de 200 répondants, résidents du Vieux-Limoilou, qui ont participé à l’enquête lancée par Votepour.ca et  Monlimoilou.com. Leur constat ? On cherche d’abord et avant tout à se rassembler, à créer une dynamique de voisinage… avec des événements liés à l’alimentation et à la famille à développer en priorité afin de compléter l’offre déjà existante.

D’emblée, les Vieux-Limoulois cherchent, d’abord et avant tout, des événements ayant un caractère communautaire, des événements de voisinage (64 %). Suivent ensuite des activités à saveur alimentaire (58 %), musicale (56 %) ou familiale (47 %).De ce fait, il n’est pas surprenant que les deux événements les plus fréquentés par les résidents du secteur soient le Marché public de Limoilou, ayant attiré 82 % des répondants, ou le Grand bazar des ruelles, en ayant rassemblé 77 %.

Ce sont clairement des événements qui amènent la communauté à se rassembler. Ensuite, ce qui explique peut-être le résultat supérieur obtenu par le Marché public, c’est sa fréquence, comparativement au Grand bazar qui n’est présenté qu’une journée l’an. Mais clairement, à travers leurs événements, les Vieux-Limoulois veulent se retrouver, définir l’esprit de leur quartier », explique Léon Talbot, cofondateur de Votepour.ca.

Ensuite, la fréquentation des événements oscille de l’un à l’autre. Limoilou en musique attire 53 % des répondants, Miracle sur la 3e Avenue, 47 %, alors que Jours de cirque en rassemble 36 %, la Course La Cité-Limoilou, 28 %, l’Internationale de pétanque du Vieux-Limoilou, 15 %, ou encore la Fête des petits trésors, 10 %.

Il y a peut-être le défi de l’éloignement pour certains – on ressent pas mal l’effet de la 3e Avenue sur la popularité des activités », ajoute-t-il.

Points forts, points faibles

De l’ensemble des événements cités, ce sont l’ambiance et l’animation qui sont les aspects les plus appréciés, signalés par 61 % des répondants.Sinon, on parle également de la variété de l’offre et de la possibilité d’y faire de belles découvertes (45 %), les possibilités de rencontre et d’échanges avec des gens du quartier (41 %) ou encore la proximité géographique (32 %).Pour les points à améliorer ? Une plus grande variété de produits et une plus grande participation des commerçants du secteur, à 28 %.

Les gens semblent souhaiter que les commerçants soient plus impliqués dans les activités du secteur », observe M. Talbot.

On parle, sinon, d’étendre la durée des événements, tant dans le temps (17,5 %) que dans l’espace (22 %), autant que d’en développer l’ampleur et d’en amplifier l’animation (17 %).

Événements familiaux ou culinaires recherchés

petits-tresorsDans les commentaires reçus quant aux événements à développer, l’idée d’enfance est ce qui est revenu le plus souvent. Beaucoup ont également parlé d’utiliser les ruelles autrement que pour le Bazar, comme, par exemple, pour des parcours ludiques ou des tournois de hockey », mentionne Léon Talbot.

Aux côtés des mots-clés liés à l’enfance, l’idée d’activités autour de la thématique de l’alimentation a aussi été régulièrement signalée.

D’ailleurs, fait à noter, l’autre quartier le plus fréquenté d’un point de vue événementiel par nos répondants est Saint-Roch à 62 % et, parmi les événements cités, celui qui revenait le plus souvent était Cuisiner Saint-Roch. Un autre signe qu’il y aurait désir de voir une activité de ce type développée pour la clientèle du Vieux-Limoilou », poursuit-il.

Parmi les autres quartiers fréquentés par les résidents du Vieux-Limoilou, il y a le Vieux-Québec (55 %) et Saint-Jean-Baptiste (45 %). Les autres secteurs du quartier Limoilou arrivent un peu plus loin derrière : Maizerets avec 26 %, et Lairet avec 5 %.

Les résidents du Vieux-Limoilou semblent d’abord s’identifier au centre-ville qu’aux autres secteurs du quartier. Il y a peut-être aussi le fait qu’il y ait peu d’événements dans Lairet, et que les déplacements à pied ou à vélo soient plus faciles entre le Vieux-Limoilou et Saint-Roch qu’entre le Vieux-Limoilou et Maizerets, par exemple. »