Fermeture des Ateliers du Trois Cinquième

Crédit photo : Ateliers du Trois Cinquième
Crédit photo : Ateliers du Trois Cinquième

Quatre ans après son ouverture à Limoilou, l’atelier-boutique pour céramistes de la relève met la clé dans la porte. L’organisme sans but lucratif (OSBL) n’a plus les fonds nécessaires pour continuer à opérer. La fermeture officielle se fera le 1er mai prochain.

Les ateliers du Trois CinquièmeEn 2012, Véronique Martel et Amélie Proulx, deux céramistes de Limoilou, lançaient un projet unique dans la région : un lieu de travail collectif et de diffusion de 1500 pieds carrés ouvert aux céramistes en début de carrière. Sur place, trois fours électriques et tout le matériel nécessaire à la pratique de la céramique étaient disponibles pour un loyer de 300 $ par mois.Bien que le concept était fort intéressant pour les céramistes de la région, les deux associées peinaient à louer les sept espaces de travail qui s’y trouvaient. Chaque mois, payer le loyer devenait de plus en plus difficile.Selon Véronique, c’est peut-être le manque de demande pour ce type d’espace de travail qui les a menées vers la fermeture. En effet, le bassin est mince ; on compte moins de 100 membres de l’Association des céramistes professionnels du Québec, selon leur site Web. Le coût de la location d’espace était probablement aussi un frein, sachant que la plupart des céramistes travaillent habituellement de la maison et n’ont pas à débourser pour leur espace de travail.

J’essaie de voir le positif dans tout ça. J’ai beaucoup appris sur la mise sur pied d’un OSBL et sur la gestion des ressources humaines. Le plaisir de travailler dans un espace dynamique et de casser le quotidien solitaire du travailleur autonome sont aussi de beaux souvenirs que je garderai », confie Véronique.

En réflexion sur l’avenir

« On est encore en réflexion sur ce qui s’en vient pour nous », poursuit l’artiste. Elle préfère ne pas donner de détails sur ses prochains projets ou ceux des autres céramistes de l’atelier pour le moment. Il faudra rester à l’affût pour savoir ce qu’ils nous réservent.Pour ce qui est de l’immeuble du 320, 5e Rue, il est présentement à vendre. Nous n’avons pas réussi à savoir s’il y avait un lien entre la vente de l’immeuble et la fermeture des ateliers.À lire aussi : Ouverture des Ateliers du Trois Cinquième