Gros loup veille désormais sur Limoilou

Gros loup, oeuvre de Guillaume Tardif a été officiellement inauguré ce jeudi.
Gros loup, oeuvre de Guillaume Tardif, a été officiellement inauguré ce jeudi.

Inauguré officiellement ce jeudi, Gros loup a enfin ses pattes ancrées dans l’intersection du chemin de la Canardière et de la 3e Avenue. L’oeuvre d’art public, réalisée grâce à la mesure Première Ovation de la Ville de Québec, est le fruit de plusieurs mois de travail du jeune sculpteur de la relève Guillaume Tardif.

Je suis aux anges ! Les proportions sont bonnes, les matériaux sont bons, l’intégration du loup sur la pointe et de l’arbre derrière, c’est juste parfait là. C’est vraiment une oeuvre faite pour ce coin de rue, j’en suis très content », affirme l’artiste en regardant son Gros loup définitivement installé.

guillaume-tardif-sculpteur-gros-loupL’animal, réalisé en aluminium, mesure deux mètres de long et a été monté sur un socle de 3,6 m de haut, où se trouve également une horloge. Le corps du loup rappelle d’ailleurs les retailles de lames de patin, élément architectural que l’on retrouve dans les galeries de Limoilou, ce que n’ont pas manqué de remarquer les nombreux curieux venus voir la bête.

Je trouve que ce détail est un beau clin d’œil au quartier. J’avais hâte que l’artiste inaugure Gros Loup, car j’en suis la confection depuis des mois sur Internet. Aujourd’hui, je l’ai vu alors c’est bon, on se sent protégé », lance Mélanie, résidente du quartier venue découvrir l’oeuvre avec ses deux enfants lors de l’inauguration.

Le projet de Guillaume Tardif avait été retenu par Première Ovation, un programme initié par la Ville de Québec pour donner les moyens et encourager la relève artistique à vivre leurs premières expériences professionnelles. Après des mois de travail en atelier puis deux jours intensifs d’installation, le sculpteur n’aura que « quelques petites retouches à faire  », selon ses dires, dont l’installation d’un deuxième luminaire dans les prochaines semaines.

La communauté artistique honorée

À la suite des discours protocolaires d’inauguration, l’artiste Paul Cargnello, venu spécialement de Montréal pour l’occasion, est monté sur la scène de la Place Limoilou pour interpréter « J’attends le gros loup ». L’artiste avait lancé cette chanson sur Internet début septembre pour honorer le travail de son ami sculpteur. La fierté était encore palpable jeudi soir :

guillaume-tardif-sculpteur-gros-loup-discours-place-limoilouNous sommes tous des artistes qui luttons pour avoir une petite place dans l’espace public. Guillaume a aussi été claviériste dans le groupe de punk Charlie Foxtrot alors je suis très content qu’un punk-rockeur du coin comme lui réussisse. Ça n’arrive pas tous les jours, donc il faut le célébrer quand ça arrive », félicite Paul Cargnello.

La galeriste Annie Lévesque de Ni Vu Ni Cornu s’était également déplacée spécialement de Sainte-Anne-de-Beaupré pour admirer la sculpture limouloise.

Dans la carrière d’un artiste, une réalisation architecturale comme ça, c’est majeur. Comme il le disait, c’est son plus gros projet en carrière en ce moment, mais il en aura d’autres, j’en suis certaine. Le Gros loup a tellement de symbolique pour son quartier, c’est magnifique », soutient-elle.

À lire aussi : Gros loup : un nouvel emblème pour le Vieux-Limoilou