Inauguration officielle de la galerie Chez Alfred-Pellan

Claire Vignola et les autres membres fondateurs de la Coopérative artistique du quartier étaient heureux d’accueillir hier quelque 80 invités à leur vernissage tant attendu au coin du chemin de la Canardière et de la 3e Avenue, carrefour du Vieux-Limoilou en pleine émergence culturelle.

3e AvenueDans une formule « cocktail dînatoire », le 5 à 7 s’est déroulé à l’intérieur même des murs où rappelons-le, le célèbre artiste a découvert sa passion pour la peinture au début du XXe siècle.Entre autres invités d’honneur, on notait la présence de Suzanne Verreault, conseillère du district Vieux-Limoilou, de Sébastien Chamberland, de la SDC 3e Avenue Limoilou ainsi que de Carol Baronet et André-Paul Gagné, les propriétaires de l’immeuble, visiblement emballés par la mission que s’est donnée la galerie d’art.

Cette mission, a souligné Claire Vignola, consiste à redonner une vocation artistique à la maison où a grandi Alfred Pellan et à créer au cœur du Vieux-Limoilou un lieu dédié à la diffusion, à la création et aux échanges entre les artistes, la population de tout âge et la communauté d’affaires et de loisir. »

Comme nous l’a confirmé l’initiatrice du projet, la galerie Chez Alfred-Pellan sera ouverte 7 jours sur 7 au moins jusqu’à l’automne. Elle présentera aussi les oeuvres d’autres artistes en art visuel, qu’ils soient de la relève ou déjà établis. Enfin, des événements publics sont aussi en préparation et feront l’objet d’annonces et de reportages dans Monlimoilou.com.

* * *

Présentation des cinq membres fondateurs

Ces adeptes de la peinture contemporaine occupent donc la galerie simultanément, en permanence, avec leur toile, et pour certains, avec leurs sculptures et leurs bijoux. Ils y réaliseront à l’occasion des oeuvres en directs.Claire Vignola

Originaire de Rimouski, j’habite le Vieux-Limoilou depuis 2009. J’ai toujours aimé dessiner. J’ai commencé à peindre en 1997. L’expérimentation, les essais, les erreurs, les livres, l’observation, certains cours et ateliers au besoin constituent l’essentiel de ma formation. J’explore, toujours à l’affut de belles découvertes et de nouvelles façons de m’exprimer par l’art.J’aime peindre l’humain, le mouvement. Je cherche à reproduire l’émotion, l’état d’âme de mon sujet. Les portraits et scènes avec personnages étant mes sujets préférés et le golf mon sport favori, c’est tout naturellement que je prends plaisir à peindre le golf en mouvement. »

Bernard St-Pierre

Étant jeune, la peinture m’apportait un grand réconfort. Lorsque ma fille a manifesté le désir de prendre des cours en arts aux loisirs de la Ville de Lévis, il m’est venu l’envie de les suivre avec elle.Je réalise que même après 30 ans de carrière en électronique, l’art m’interpelle plus que jamais. A force de le pratiquer, on en devient vite accros. Je peins principalement avec le pastel sec, et l’acrylique. La nature m’inspire. Je m’efforce de livrer une impression d’apaisement, tout en illustrant mon admiration pour tout ce qui vit. »

Maryse Marceau

Native de Rimouski, je demeure à Québec depuis environ 25 ans. J’ai d’abord travaillé en informatique puis, en 2007, j’ai décidé de réorienter ma carrière dans l’art. J’ai travaillé à la Maison de la Culture de L’Ancienne-Lorette, ce qui m’a permis d’en apprendre davantage sur tous les aspects du métier d’artiste.Je peins principalement à l’acrylique. Pour ma production figurative réaliste, j’utilise des photos et des images en référence. Quant à ma production abstraite, j’utilise en plus des médiums pour créer de la texture et je peins spontanément. Je suis inspirée par tout ce qui est vivant : la nature, les animaux et les humains. »

Josée Paquet

Sur mon chemin créatif, j’exprime l’apaisement à travers mes œuvres. Mes états d’âme se traduisent par la couleur : les primaires se transforment en prenant différentes tonalités. Je fais en sorte de rendre discrète leur présence afin d’exprimer cette douceur que je recherche.Quatre décennies me séparent de mon premier coup de pinceau. Jadis le figuratif, le portrait m’animaient, aujourd’hui je suis particulièrement portée par l’abstraction. Cette approche me donne une plus grande liberté pour traduire sur la toile le souffle qui m’habite. À l’écoute de mon intuition, je me laisse guider. Maintenant, je suis à l’aube d’une grande aventure accompagnée de quatre artistes, amis, inspirants, passionnants, prêts à émerger Chez Alfred-Pellan… »

Alain Talbot

Membre professionnel du CMAQ, j’ai reçu plusieurs mentions d’excellence, bourses et prix. J’ai fait mes études en arts plastiques et dessin publicitaire. J’ai été coiffeur-propriétaire-formateur pendant une trentaine d’années. J’ai eu des ateliers de sculpture et l’ai enseigné. En 1999, j’ai ouvert mon atelier d’artiste en optant pour une spécialité : les coffrets d’art. En 2014, j’ai choisis cette fois les pinceaux.Ma démarche artistique repose sur l’utilisation des différents médiums: acrylique, pastel, fusain, aquarelle, récupération… Ils me permettent des avenues sans fin où je peux explorer tous les imaginaires. J’aime peindre des thèmes montrant des moments qui sont vrais et joyeux dans un contexte abstrait où les lignes, les formes et les couleurs s’entremêlent. Mes œuvres présentent une émotion vibrante. »

Chez Alfred-Pellan581, 3e Avenue418 914-5511

À lire aussi : Une galerie d’art verra le jour en avril sur la 3e Avenue ! (par Jean Cazes).