La Boîte à pain : petite boulangerie devenue grande

boulangerie-boite-a-pain-facadeUn an après l’ouverture de sa troisième succursale à Sainte-Foy, La Boîte à pain compte désormais près de 80 employés et vend jusqu’à 500 baguettes par jour. Pourtant en 1999, Patrick Nisot ouvrait tout seul sa boulangerie de quartier sur la rue Saint-Joseph dans Saint-Roch.

À l’époque, j’étais tellement concentré sur l’ouverture du commerce que j’avais trop peur d’engager quelqu’un, faute de moyens. Puis, l’engouement a été tel que deux semaines plus tard, j’ai dû embaucher un premier employé pour avoir un petit coup de main », se souvient Patrick Nisot, propriétaire de La Boîte à pain.

Au bout d’un an, ils étaient cinq employés, puis 15 l’année suivante. Avec l’ouverture de La Boîte à pain – Café Napoli  à Limoilou en 2008, les deux boulangeries montent à 40 employés, un nombre qui a facilement doublé avec l’ouverture d’une troisième succursale, sur le chemin Sainte-Foy, en 2015.boite-a-pain-sandwichesLe pain meilleur vendeur ? L’incontournable baguette ! Les trois magasins réunis en vendent 300 à 500 par jour soit dix fois plus que le multigrains ou la ficelle, arrivant en deuxième et troisième positions. À rappeler que la boulangerie pétrit 17 pâtes par jour pour proposer 45 sortes de pains, sans compter les différents types de grains possibles.En plus de cela, l’entreprise distribue son pain dans 47 restaurants dont La Planque, Le Cendrillon et L’affaire est ketchup. Et pour les clients qui ne résident dans aucun des trois quartiers desservis, il est toujours possible de s’approvisionner à l’épicerie Morena dans Montcalm ou encore J.A. Moisan dans Saint-Jean-Baptiste.

Trois quartiers, trois identités

Le point commun entre LimoilouSaint-Roch et Sainte-Foy, selon le propriétaire ? Ce sont des « centres-villes » dans leur secteur. Pour autant, chaque boulangerie a sa spécificité et ses projets.La Boîte à pain Saint-Roch, aux tendances asiatiques dans ses salades, est en pleine rénovation. La délocalisation de son fournil au centre de production à Limoilou lui permettra de gagner jusqu’à 500 pieds carrés en boutique. Les travaux devraient démarrer en  juin 2016.boite-a-pain-pizza-en-actionLimoilou l’italienne, connue également pour ses pizzas au feu de bois, encourage le milieu artistique en accueillant constamment des œuvres d’artistes locaux en ses murs. Ammasan le masseur y est également présent tous les mardis de 14 h jusqu’à la fermeture pour faire des massages sur chaise, avec ou sans réservation. Testé et approuvé par les employés, ce massage leur est offert gratuitement par l’entreprise, une fois par semaine.Ce service devrait d’ailleurs éventuellement arriver à la succursale de 1 200 pieds carrés de Sainte-Foy, la française. Patrick Nisot la considère comme le laboratoire de La Boîte à pain. Plus-value pour celle-ci, on y propose des plats préparés tels que des lasagnes qui devraient être bientôt disponibles chez ses grandes sœurs.

La renaissance d’un pâtissier

boite-a-pain-patisseriesAlors que Pascal L’Heureux, pâtissier et propriétaire de la chocolaterie Chococâlin, perd ses plus gros contrats en viennoiseries en janvier 2015, Patrick Nisot compte ouvrir un département de pâtisserie haut-de-gamme à La Boîte à pain, où la demande grossit. Coïncidence parfaite qui permet à Pascal L’Heureux de s’établir dans un commerce du quartier tout en fermant le sien sur la 3e Avenue.La fermeture d’une entreprise est douloureuse, mais le pâtissier admet que cette nouvelle vie lui permet de se concentrer sur sa créativité. Il travaille désormais avec trois collègues et a d’ailleurs carte blanche sur les produits. Pour casser la redondance, chaque employé crée à tour de rôle un éclair de la semaine, publié d’ailleurs chaque semaine sur la page Facebook de l’entreprise.Pour Pascal L’Heureux, c’est une renaissance :

boite-a-pain-patisserie-tartelette-chocolat-earlgreyLa Boîte à pain est la boulangerie qui me rejoint le plus dans son approche artisanale. J’y fais la même qualité que dans ma propre boutique. Je suis passé d’une journée de 14-16 heures de travail à 8-9 heures aujourd’hui. Il n’y a pas à dire, ma qualité de vie personnelle et familiale s’est nettement améliorée depuis. »

L’entreprise n’hésite pas non plus à miser sur des gâteaux et des tartes plus grandes pour Noël (bûches) ou Pâques, mais aussi pour n’importe quelle occasion spéciale propre à chacun. Cette semaine, on a notamment pu voir l’apparition de tartes au chocolat caramel ou encore de gâteaux aux fraises et au fromage à partager.

Vers une quatrième succursale

boite-a-pain-lapins-paquesDe son côté, Patrick Nisot voit déjà l’expansion de La Boîte à pain avec l’ouverture d’une quatrième succursale en 2017-2018. Secteurs visés ? Beauport, Lebourgneuf ou encore Sainte-Foy, « des quartiers en plein développement et croissance démographique », selon lui.

On cherche un espace d’au moins 2 500 à 3 000 pieds carrés qui soit fonctionnel, facile et agréable. Dès qu’on aura trouvé quelque chose qui correspondra à ces critères, on ouvrira quelque chose, c’est sûr », assure-t-il avec un sourire plein d’optimisme.