La Caravane en panne : un spectacle pour plonger dans l’histoire du quartier Maizerets

caravane 5
Photo: Francis Doucet.

Présenté gratuitement à cinq reprises en août et septembre 2016, le spectacle humoristique La Caravane en panne offre l’occasion à tous et à toutes de découvrir l’histoire du quartier Maizerets et les multiples personnages qui l’ont animé.

La thématique explorée par Jimmy Doucet Productions dans La Caravane en panne est riche, à l’image de l’histoire du quartier Maizerets : des personnages – Bardy, Giffard, Marcoux – aux transformations de la campagne à la ville, avec une urbanisation rapide à partir des années 1920, à l’instar d’autres secteurs faisant aujourd’hui partie de Québec.Pour présenter cette trame historique, Jimmy Doucet a eu l’idée d’une caravane, à l’image de celles qui sillonnaient à l’époque les paroisses du Québec :

À l’époque, le gouvernement sentait qu’il perdait le compte de multiples développements, alors il a mis en place des équipes qui allaient à la rencontre de leurs citoyens, question de prendre des nouvelles de leurs travaux et, surtout, de donner des nouvelles de leur gouvernement, les informer de ce qu’ils fallait faire ou non », explique-t-il.

Ainsi, c’est cette caravane qui s’arrêtera dans le secteur Maizerets. Ou, du moins, son pendant humoristique, dynamique et ludique, conçu pour ce spectacle pour tous où se mélangeront théâtre et improvisation. Tout ça pour cinq représentations, à L'Évasion Saint-Pie-X, au centre Mgr-Marcoux ainsi qu’au Domaine Maizerets.

Reflet du quartier, d’hier à aujourd’hui

L’initiative derrière cette création vient du conseil de quartier Maizerets et de la Ville de Québec. L’idée était de créer un événement rassembleur, à l’image du quartier d'autrefois, certes, mais aussi d'aujourd’hui. C’est pourquoi dès qu’il a reçu le mandat, Jimmy Doucet a sillonné le secteur, à la découverte de ses habitants et son histoire :

J’ai commencé par faire le tour du quartier, pour bien comprendre les réalités du coin, pour recueillir des informations historiques qui viendraient alimenter mon texte, pour refléter au mieux ce qui s’est passé dans le secteur », explique-t-il.

Publicité

Documents, animations, souvenirs… Tout était là pour servir à la première version du texte qui sera présenté cet été et, à terme, alimenter de nouvelles itérations du spectacle au fil des années à venir – « C’est un récit qui sera en renouvellement constant. »Au-delà de ces informations, les citoyens du secteur ont été également mis à profit sur la scène – divers groupes de jeunes du quartier issus de camps de jour, par exemple – seront appelés à intervenir lors d’une des représentations. Tout cela avec l’idée – autant que la volonté – d’impliquer au mieux les résidents dans l’événement et ses représentations.

Beaucoup de gens du coin vont connaître des gens qui ont été impliqués, à un degré ou un autre, dans le projet », assure M. Doucet.

Ainsi collaborent ensemble comédiens professionnels, comédiens amateurs, scénographes, décorateurs, régisseurs, dont la plupart sont des bénévoles de tous âges qui se sont rassemblés autour d’une seule idée : mettre en valeur leur quartier !Horaire des représentations :