Limoilou en musique : une huitième édition chaleureuse

Mara Tremblay

Chaque année, Limoilou en musique est la parfaite occasion de prendre le pouls du quartier, alors que les conversations s’animent entre voisins et commerçants, mélangées aux décibels des groupes invités.

enfete11C’est sous un soleil brûlant que s’est déroulée la huitième édition du festival organisé par Limoilou en Vrac. C’est maintenant une tradition attendue dans le quartier, qui attire autant les curieux que les mélomanes fourmillant dans Limoilou, sur deux journées plutôt occupées sur la 3e Avenue.

enfete1Parmi les classiques, l’installation du « skate parc », l’exposition de vieilles voitures et les prestations étonnantes de la série Balconville ont fait vibrer le public et fait apparaître des sourires sur les visages des petits et des grands. Des activités appréciées du grand public, qui soulignait à de multiples reprises les efforts mis en place par l’équipe de bénévoles pour reconduire annuellement cette véritable réunion de familles.

Amour et décibels

2016-06-17-limoilou-musique-ml-09Encore une fois cette année, l’équipe de programmation a porté une attention particulière à la mise en valeur des groupes émergents locaux. On a pu le constater avec les prestations de balcons, mais aussi dans toutes les premières parties de la grande scène. On peut penser à Manny Jr and the Cyclones qui ont brisé la glace du vendredi, ou alors à Beat Sexü, qui précédaient les audacieux et festifs Pif Paf Hangover le samedi soir.

emeraude (1)Lors de la dernière soirée du festival, ce fut au tour de la formation pop Émeraude de se faire entendre au coucher du soleil. La chanteuse Marie-Renée Grondin soulignait d’ailleurs son sentiment d’appartenance au quartier, avant de présenter une suite de chanson récemment composées, aux saveurs électroniques et aux thématiques amoureuses. Une sympathique découverte qu’on risque d’entendre évoluer encore dans les prochaines années.

mara2Pour clôturer les festivités, la très attendue Mara Tremblay montait sur scène vêtue de paillettes, entourée par son groupe électrique. Si on connaît davantage Mara sous un jour folk, elle a su prouver à l’assistance (plutôt nombreuse pour un dimanche) qu’elle savait donner un spectacle résolument rock. Enchaînant Le printemps des amants, Le bateau, Le spaghetti à papa et une version particulièrement touchante des Aurores, la multi-instrumentiste a offert un spectacle tout en tendresse et en rock n’ roll, remerciant à maintes reprises l’organisation de Limoilou en musique de les avoir invités.

Une ambiance familiale régnait sur scène, puisque Mara joue depuis quelques années avec son amoureux, le guitariste et chanteur Sunny Duval, ainsi que de son fils Victor à la batterie. Les familles étaient aussi au rendez-vous devant la scène, pour une soirée mémorable qui a su terminer une édition efficace de Limoilou en musique sur un nuage d’amour.

Publicité

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.