Pierre Thibault : construire du bonheur

Parc Roland-Asselin
Parc Roland-Asselin, 20 mai 2016.
Revoir le développement (Source : Le Soleil, Normand Provencher, 17 juin 2016)Étalement urbain, élargissement des autoroutes, temps et énergie gaspillés dans leur voiture par les banlieusards « pour un p’tit bout de gazon et une piscine », autant d’éléments qui font damner Pierre Thibault, convaincu que notre façon de développer le tissu urbain doit être revue.

Je connais tellement de gens partis vivre en banlieue qui sont revenus en ville pour faire le choix de la proximité, où tout peut se faire à pied. Ce n’est pas refaire l’échangeur de Robert-Bourassa»qui va créer du bonheur pour 250»millions»$. Va falloir arrêter de construire et d’élargir les autoroutes. Les gaz à effet de serre, c’est une réalité. Il faut avoir une conscience environnementale. »

À son avis, l’argument économique avancé pour aller habiter de plus en plus loin, vu le prix moins élevé des terrains et des maisons, ne tient pas la route. « Si les gens calculaient seulement ce que deux autos coûtent sur une vie. En plus, à ne plus avoir du monde coincé dans leur auto, qui marcherait ou pédalerait davantage, on aurait une population tellement plus en santé. » (…)Lire la suite : Pierre Thibault : construire du bonheur (dossier).À lire aussi : «  Écoles laides au Québec » : l’exception limouloise ?.

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir