Touche de beauté à un immeuble de la 5e Rue : projet complété

5e Rue
La terrasse verte de la 5e Avenue. 9 août 2016.

La terrasse verte de la résidence de l’entrepreneur Julien Greaves est à toute fin pratique complétée sur la 5e Rue, près de la 3e Avenue.

Terrasse verte,  5e AvenueCe projet du fondateur de Gestion immobilière JSG a fait l’objet de ce premier billet en septembre 2015.Julien Greaves avait alors expliqué que sa terrasse verte « à la fois urbaine et campagnarde avec ses arbres fruitiers, ses vignes et ses raisins », qu’il a dessinée « avant tout pour les besoins de ma famille », était «  l’aboutissement d’une longue démarche de conformité avec la Ville ».Cela dit, joint au téléphone aujourd’hui, Julien Greave a précisé qu’il demeurait propriétaire du rez-de-chaussée de l’immeuble en continuité qui abritait jusqu’à cet hiver les Ateliers du Trois Cinquième. L’entrepreneur nous a par ailleurs glissé un mot sur ses autres projets de rénovation en cours ou planifiés dans le  Vieux-Limoilou et qui feront éventuellement l’objet de reportages.

Une rue aux multiples attraits

Dans le segment de la 5e Rue compris entre les 3e et 4e Avenue, cette nouvelle terrasse verte s’ajoute à plusieurs autres points d’intérêt d’un quartier en transformation : en face, l’ex-caserne – en attente d’une nouvelle vocation après l’échec du projet de transformation en centre pour les jeunes familles -,  la coopérative d’habitation La Pénate et l’agrandissement de l’immeuble qui a jadis abrité la boîte à chansons Aux Oiseaux de Passage (ci-bas).

2016-08-04-5e-rue-pano-ml-01
À gauche : l’agrandissement de l’immeuble des Oiseaux de Passage. À droite : la coopérative d’habitation La Pénate. 4 août 2016.